Accueil Médias

Benjamin Maréchal, l'animateur qui a divisé la RTBF

Victime d’un bashing honteux pour les uns. Incarnation d’un service public indigne, contaminé par la culture du buzz et de l’infotainment pour les autres. Benjamin Maréchal n’aura cessé de diviser.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

Près de deux mois après une polémique dont il était sorti, foi de la direction de la RTBF, plus fort que jamais, Benjamin Maréchal a fini par céder à la pression.

Le débat qu’il organisa vendredi passé dans son émission, autour de la question du viol (et de la possible jouissance qu’il provoque chez la victime), aura finalement eu raison de ses résistances.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Blavier Bernard, mardi 16 janvier 2018, 17:08

    Marechal hors de Vivacité est une très bonne chose, sauf qu'il n'y a pas que lui !!!

  • Posté par Lilien Raymond, mardi 16 janvier 2018, 15:29

    Y a-t-il deux Benjamin Maréchal ? Sur Vivacité, j'ai entendu un présentateur arrogant, déplaisant, incapable de laisser parler son interlocuteur au-delà d'un phrase au point de l'interrompre et de résumer ensuite "son" intervention sans lui avoir permis de s'exprimer. Bref, un type imbuvable - et je ne tardais pas à changer de chaîne. Par contre, je l'ai découvert tout différent dans "On n'est pas des pigeons" : un homme souriant, sympathique, ouvert à la discussion. Bref, un gendre idéal, ou au moins un présentateur très agréable et plaisant. Qui est le vrai Benjamin Maréchal ? Je l'ignore, mais celui de Vivacité ne me manquera pas ...

  • Posté par Claude Michel, mardi 16 janvier 2018, 15:24

    Monsieur Maréchal était la personnification même de la radio trash à la RTBF ! Rappelons qu'il s'agit d'une radio de service public... Sa devise : "faire de l'audience à tout prix".

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 16 janvier 2018, 8:02

    Très long article fort documenté. Il serait aussi indispensable que les médias se penchent de manière approfondie sur le sors réservé au pouvoir judiciaire compte tenu de ce que tout le monde est concerné.

  • Posté par Jacques Nissenbaum, mardi 16 janvier 2018, 6:11

    Bon débarras!

Plus de commentaires

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs