Accueil Opinions Éditos

Le Pacte d’excellence est d’une absolue nécessité

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Le système scolaire francophone actuel ne fonctionne plus, ou en tout cas plus assez bien. Notre école porte le bonnet d’âne des classements internationaux : nous sommes les champions des redoublements de la lecture. On dit notre école structurellement inégalitaire, ne jouant plus ce rôle d’ascenseur social crucial dans une société en besoin d’intégration et de mobilité entre les différentes « couches » de la population.

Des études successives le démontrent : notre système doit être revu dans ses fondements car il génère son propre échec. Les experts de l’ULiège l’expliquaient dans ces colonnes, en pointant la Belgique francophone : « L’iniquité d’un système éducatif est d’autant plus forte que celui-ci différencie, c’est-à-dire aiguille les élèves vers des parcours scolaires différents en fonction de leurs aptitudes, comportements, centres d’intérêt ou de leurs rythmes d’apprentissage. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, jeudi 25 janvier 2018, 0:33

    Monsieur de Cuyper, il y a une différence entre ne faire aucune faute et en faire 10 par ligne!!!

  • Posté par De Cuyper Thierry, mercredi 17 janvier 2018, 12:20

    Excellente contribution et excellente réflexion sur notre enseignement. N'en déplaise à tous ces vieux nostalgiques d'une école qui sélectionne, ne prétextant pour affirmer leur conviction que d'imaginaire fautes d'orthographe pour maintenir une langue aussie fossilisée que leurs conceptions. Merci Madame Delvaux.

  • Posté par Francis Debrie, mardi 16 janvier 2018, 17:32

    Non, le pacte d'excellence en l'état, n'est pas une priorité, il n'y a pas de consensus, il n'a pas été validé par des études scientifiques, ce qui est avéré, c'est nos lacunes. Il faut prendre avis à l'OCDE, à l'EU et à la communauté scientifique avant d'élaborer un nouveau schéma d'enseignement.

  • Posté par De Cuyper Thierry, mercredi 17 janvier 2018, 12:23

    Il est validé par l'OCDE qui a analysé les tests PISA en les comparant aux différents système éducatifs et est donc scientifique, c'est cela le sciences de l'éducation.

  • Posté par De Cuyper Thierry, mercredi 17 janvier 2018, 12:11

    C'est précisément ce qu'on a effectué. On s'est basé sur les résultats des analyses de l'OCDE sur les systèmes éducatifs et leurs particularités et les performances des enfants au tests PISA pour travailler sur le Pacte d'excellence. C'est donc bien une analyse basée sur les preuves l'evidence based education, donc des études scientifiques. Désolé de montrer que vous n'êtes pas au courant, c'est parce que Mme Schyns n'a pas fait son travail de pédagogie en matière d'explication quant à la nécessité de ce tronc commun ridiculement court (15 ans) alors que les autres pays vont jusque 16 ans!!.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs