Accueil Société Régions Brabant wallon

Stéphane Crusnière, tête de liste PS

L’ancien poulain d’André Flahaut prend ses marques. A la commune comme au fédéral, il mène une opposition responsable.

Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

Petit à petit, Stéphane Crusnière tisse son réseau sur la cité du Maca. Loin d’une liste commune à l’opposition qui n’a pu se concrétiser du fait « des ego des uns et des autres », il a été désigné par ses pairs socialistes pour mener le combat lors des prochaines élections communales dans une ville où l’avenir du centre-ville est tellement important qu’il a lui aussi décidé de miser sur le fait que le PS soit plus que jamais « au cœur » de Wavre.

« J’ai voulu que tous les candidats puissent faire acte pour la tête de liste, nous explique celui qui a réalisé 135 voix de préférence en 2006 et 564 en 2012. Il se fait que j’ai été le seul candidat et que j’ai été élu à l’unanimité, mais je voulais qu’il y ait un réel consensus sur la marche à suivre, la constitution d’une liste et d’un programme. »

Stéphane Crusnière affirme déjà n’avoir aucun souci pour trouver des candidats : « J’ai même paradoxalement plus de femmes prêtes à se lancer. » Il dévoile cependant que seront à ses côtés les actuels conseillers communaux et du CPAS, à savoir Kyriaki Michelis, Philippe Defalque (frère de la présidente libérale du CPAS de Lasne), Cédric Mortier et Asma Boudouh.

Et d’ajouter : « Durant les quelques mois qui nous séparent des élections, nous continuerons à organiser des débats, à aller à la rencontre de la population pour présenter des mesures concrètes qui répondront aux attentes des Wavriens et permettront de redynamiser notre belle ville afin de faire de Bierges, Limal et Wavre une cité où il fait bon vivre. »

Parmi les dossiers importants, il pointe sans conteste l’avenir du centre urbain : « On a fait beaucoup d’études, mais je pense qu’il est temps à présent de décider, sinon, on va complètement rater le coche. Il suffit de se promener pour voir la rotation incessante des enseignes. Le point positif, c’est le hall polyvalent qui est en route et qui sera dirigé par Patrick de Longrée (NDLR, qui dirige déjà l’Aula Magna). Nous serons évidemment attentifs au type de culture qui sera mis en avant. Il y a beaucoup d’associations locales qui sont demanderesses. Je note, enfin, que la passerelle est prévue. Ce qui est une bonne chose. »

Autre dossier d’importance, celui de la mobilité. Et au contraire du reste de l’opposition, la création du contournement Nord lui semble « incontournable. Le centre est bloqué aux heures de pointe. De plus, le zoning Nord ne va que se développer. Et il le faut aussi pour la sécurité. Il n’y a qu’à voir les files de véhicules sur la bande d’urgence de la E411 tous les matins… ».

Dans tous les cas, Stéphane Crusnière dit vouloir mener une politique au profit des habitants, « même dans l’opposition. Mais si une porte s’ouvre dans la majorité, je serai preneur... ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo