Les histoires palpitantes du design.

L’art et le design du XXe siècle et d’aujourd’hui ont tant de choses à nous dire sur l’évolution de notre société. Un meuble de cuisine, le décor d’une discothèque, un poste de radio de l’ère soviétique… Au ADAM, il y a, en permanence, des plastiques de toutes les couleurs mais aussi des expos temporaires passionnantes.

Le ADAM - Brussels Design Museum possède une collection d’objets en plastique unique au monde, le Plasticarium . Chacun des 2.000 objets qui constitue ce remarquable ensemble incarne l'un ou l'autre tournant de l'histoire sociale, économique, technologique, philosophique et naturellement artistique de notre monde du XXe et début du XXIe siècle.

Cette approche globale et originale de notre patrimoine est enrichie par la mise en place de nombreuses expositions temporaires qui, selon le thème ou les collaborations internationales, approfondit l'un ou l'autre aspect du design.



Raconter l’histoire de chacun.

Le ADAM a deux fonctions prioritaires.

D’une part, valoriser l’incroyable collection permanente qui fait l’admiration de bien des musées de par le monde. Il ne s’agit pas de simplement montrer au public une sélection d’objets représentatifs d’une époque révolue, celle de l’éphémère par excellence et du tout plastique, mais aussi de renouveler le parcours dans l’intérêt des visiteurs, de puiser dans une réserve de plus de 2.000 objets qui s’enrichit également de donations et acquisitions, et même de mettre en avant l’un ou l’autre objet symbolique.

D’autre part, le musée a pour mission, en tant que seul musée bruxellois consacré au design, d’organiser différentes expositions temporaires se focalisant sur un courant ou une thématique, souvent en collaboration avec d’autres musées du design européens comme le Musée du Design de Moscou, le Kartell Museo de Milan ou le Vitra Design Museum de Bâle mais aussi de musées belges. Une synergie qui permet de proposer des événements de qualité offrant une multitude de découvertes pour les visiteurs.

Au final, il s’agit, ni plus ni moins, que de raconter, à travers le design, l’histoire de tout un chacun et d’établir un dialogue continu entre artistes, designers et public. Le visiteur vit une découverte permanente, passant d’un espace à l’autre, chaque salle poussant à la curiosité.



Avec ses 5.000 m2, l’ADAM a de quoi donner envie d’être curieux. Et la visite se termine obligatoirement par un détour dans la Plasticotek, l’espace ludique de découverte et d’expérimentation des plastiques.

Design et influences.

C’est fou ce que le design imprègne nos vies au quotidien depuis la fin du XIXe siècle. Et le ADAM est là pour le démontrer.

Qu’il s’agisse du constructivisme soviétique qui fonda le graphisme moderne, du design belge moderne, de l’importance du Bauhaus, ou encore d’un hommage au design italien des années 60 avec l’expo Componibili mettant en lumière des éléments modulables très emblématiques : le ADAM a déjà abordé plusieurs thèmes et entend poursuivre sur sa lancée en 2018.

Fin Janvier, le design soviétique des années 50 aux JO de 1980 sera décortiqué par le biais d’une grande rétrospective mise en place en collaboration étroite avec le Moscow Design Museum.

En Mars, le ADAM prend part au 60e anniversaire de sa voisine l’Atomium. Deux expositions - Graphic 58 et Podium 58 - aborderont les formes, couleurs, textures et ambiances de l’Expo 58 à travers la mode et les arts graphique de l’époque.



En Juin, Design Generations permet de mieux comprendre les objets qui nous entourent, dans nos habitations et dans nos villes, et qui, tout comme les personnages d’une histoire, ont et donnent un sens à la vie.

2018 se terminera avec une exposition exceptionnelle – Night Fever - dédiée aux boites de nuit, lieu de culture et de sous-cultures où fusionnent architecture, design d'intérieur, son, lumière, mode, graphisme et effets visuels.

Au même moment, l’exposition Kartell Kids se penchera sur le design des objets à destination des plus jeunes. Car le design se niche aussi dans des pots à tête de canard, une baignoire ou une chaise pour enfants !

Chaque exposition s’accompagne toujours d’activités pédagogiques, de conférences guidées, de projections, de parcours expliqués… Le design au ADAM s’adresse vraiment à tout le monde puisqu’il nous accompagne chaque jour de notre vie.

La Une Le fil info Partager