«Dément, schizophrène, chien enragé» : la Corée du Nord répond à Trump

© Reuters
© Reuters

La Corée du Nord a estimé mardi qu’un récent message de Donald Trump se vantant d’avoir un bouton nucléaire « beaucoup plus gros » que celui de Kim Jong-Un n’était que l’expression d’un « dément », « l’aboiement d’un chien enragé ».

Le dirigeant nord-coréen avait profité de son discours du Nouvel An pour prévenir qu’il avait le « bouton nucléaire » à sa portée, tendant parallèlement la main à Séoul en évoquant un dialogue et une participation nord-coréenne aux prochains jeux Olympiques d’hiver en Corée du Sud.

En réponse, le président américain a déclaré sur Twitter : « Qu’un membre de son régime affamé et épuisé l’informe que moi aussi j’ai un bouton nucléaire, mais il est beaucoup plus gros et plus puissant que le sien, et il fonctionne ! ».

Lire aussi realDonaldTrump (2)

« L’état mental désespéré d’un perdant »

Dans la première réaction nord-coréenne à ce message, le journal du parti unique au pouvoir, Rodong Sinmun, a balayé d’un revers de main les propos du locataire de la Maison Blanche qualifiés de « fanfaronnades ». Il ne s’agit que du « spasme d’un dément » effrayé par la puissance de la Corée du Nord et de « l’aboiement d’un chien enragé ».

Ses propos sur le bouton atomique «  sont le reflet de l’état mental désespéré d’un perdant », ajoute Rodong Sinmun, qui juge que M. Trump «  souffre de troubles de la personnalité liés à la colère et de schizophrénie ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous