Accueil Monde Europe

Entre indépendantistes et unionistes, premier round au parlement catalan

La séance inaugurale de l’assemblée de la Catalogne commence ce mercredi matin en l’absence du président déchu Carles Puigdemont et de plusieurs députés séparatistes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis Madrid

Près d’un mois après les élections régionales du 21 décembre, les députés catalans retrouvent ce mercredi matin le parlement pour la session inaugurale de la législature. L’hémicycle ne sera cependant pas complet puisque huit élus devraient manquer à l’appel. Ce sera le cas de Carles Puigdemont, l’ancien président déchu lors de la mise sous tutelle de la région par le gouvernement de Madrid fin octobre, et de quatre de ses anciens conseillers installés comme lui en Belgique. Accusés de rébellion et sédition par la justice, sous le coup d’un mandat d’arrêt espagnol, les « cinq de Bruxelles » ont plusieurs fois répété qu’ils ne se rendraient pas à cette session inaugurale.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Miguel Roch, mercredi 17 janvier 2018, 9:52

    La Catalogne nous vole! Vive l'indépendance de Tabarnia!

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs