Le discours du Roi en quatre mots-clefs: satisfecit, avertissement, mantra européen et souhait (vidéo)

Le discours du Roi en quatre mots-clefs: satisfecit, avertissement, mantra européen et souhait (vidéo)
belga

Philippe a présenté ses vœux aux autorités du pays ce jeudi matin. L’occasion d’un discours très classique, généraliste, rédigé avec son nouvel entourage.

Une allocution que l’on peut réduire à quatre mots-clefs : satisfecit, avertissement, mantra européen et souhait.

Le satisfecit. Voire un compliment entre les lignes au travail du gouvernement (le propos de Nouvel An fait classement référence au travail gouvernemental) : « Notre pays fait preuve de stabilité et de solidité. Il est reconnu comme tel. C’est un atout majeur dans un monde incertain. Stabilité ne veut pas dire immobilisme. Nous conjuguons notre diversité pour en tirer toute la richesse. Nous nous projetons avec dynamisme et adaptation, que ce soit au niveau économique, sociétal ou politique. »

Satisfecit qui s’accompagne toutefois d’un avertissement royal  : « Au moment où la Belgique et l’Europe renouent avec une croissance économique plus vigoureuse, il est aussi essentiel que personne ne se sente laissé pour compte. Nous sommes tous attachés à ce que chacun puisse cueillir, de façon équitable, les fruits de cette relance. Nous avons la chance de vivre dans une société très diversifiée. Travailler à une société plus harmonieuse contribue à sa stabilité. (…) Tout ce qui vise à renforcer la cohésion entre individus et entre groupes est d’une importance majeure. » attention donc, dit le Roi, de ne laisser personne, ni aucun groupe/communauté au bord du chemin. Dans le contexte actuel, souvent polarisant, chacun le comprendra à sa façon… Certains comme un avertissement.

Le mantra européen. « Nous pouvons nous réjouir qu’au cours de l’année écoulée, l’Europe se soit ressaisie. Pour la première fois, un socle de droits sociaux a été approuvé lors du sommet de Göteborg et une coopération renforcée a été lancée en matière de défense. L’année 2018 devrait être celle de nouvelles impulsions notamment dans les domaines de la sécurité et de l’union économique et monétaire. Dans une telle Europe en mouvement, faisons en sorte que Bruxelles puisse continuer à assumer pleinement son rôle de capitale européenne. » Le couplet européen est classique dans les discours royaux, mais ici, il est appuyé. Comme une prise de position.

Le souhait. Pour conclure, le Roi insiste à nouveau sur « la stabilité qu’offre aux citoyens notre système démocratique ». Mais il demande : « Continuons à nous y investir. » Car la démocratie n’est jamais définitivement acquise…

Sur le même sujet
SociétéÉconomie
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous