Accueil Société Enseignement

Pacte d’excellence: tout comprendre à la consultation citoyenne

Ce samedi se réunissent 150 professeurs et citoyens pour débattre du Pacte d’excellence.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 2 min

Samedi 20 janvier 2018. Jour J pour le projet de tronc commun, une des principales mesures contenues dans le « Pacte pour un enseignement d’excellence ». Cent cinquante professeurs et citoyens ont rendez-vous à Bruxelles pour débattre des modalités de l’affaire. Pour mémoire, il s’agit surtout de discuter contenu. Du genre : comment faire entrer les apprentissages pour arriver à un véritable tronc commun polytechnique sans alourdir les semaines de cours ? Ou comment organiser les classes pour permettre la remédiation ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, samedi 20 janvier 2018, 15:18

    Comment est-il possible d'avoir inviter des citoyens lamda à une réunion qui ne devrait concerner que les profs car eux seuls connaissent les contenus des cours et le temps nécessaire pour les dispenser de manière efficace! Qu'est-ce que le citoyen lambda connait au temps nécessaire pour voir la résolution des triangles quelconques , l'étude du mouvement d'une particule ou d'un courant dans un champ électromagnétique par exemple?C'est une réunion soit-disant DEMOCRATIQUE mais insensée vu que l'on demande l'avis sur des programmes à des personnes qui ne connaissent rien aux matière et au niveau actuel des élèves et à la difficulté de " faire passer des matières complexes"?Que connait la moyenne du citoyen lambda, en maths ou en latin, par exemple?Cette question a un sens puisque les parents mentionnent ne pas pouvoir aider leurs enfants dans toutes matières!Il est consternant que la ministre fasse un sondage populaire et ne fasse pas un sondage" par mail" auprès de TOUS les enseignants. C'eut été un moyen démocratique et efficace d'avoir une idée constructive pour élabore en connaissance de cause!Mais la ministre a REFUSER de le faire! POURQUOI? La ministre se défend en disant qu'elle a rencontré les enseignants lors de nombreuses réunions ouvertes à tous.Mais aucune synthèse n'a été faite sur l'adhésion des enseignants au Pacte et au cours d'une telle consultation les profs spécialistes auraient pu donner un avis SENSE au sur leur matière, En outre, les conférences de la ministre n'ont pas été des séances d'information mais de propagande pour convaincre les enseignants d'adopter le Pacte. Ces réunions n'ont pas donné une synthèse de l'avis réel des enseignants;Eux seuls devraient gouverner l'école! Le pouvoir donner aux parent a diminué l'autorité légitime de l'école sur la formation des enfants. Les parents ont tendance a ne voir que la facilité de l'école et ne comprennent pas ces exigences, c'est normal , la majorité NE CONNaît PAS LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES! Le pouvoir inconsidéré donné aux parents est un manque de confiance en les enseignants ! La possibilité de recours est un camouflet pour les enseignants!!! Comment est-il possible d'avoir donner aux parents le droit de contester l'évaluation d'un examen dont il ne connaissent t ni la matière, ni les exigences; avec un tel système on va arriver à une situation où les enseignants pour ne pas avoir d"ennui" laissent passer tout le monde", c'est ce qu'ils font ave avec la passage automatique de 1°S en 2°S et cela donne des situations catastrophiques! LE populisme à l'école ou ailleurs c'est la des destruction totale des systèmes, c'est l'anarchie et cela pourrait conduire au sous-développement de la population;C'est peut-être la volonté des politiques.La consultation populaire de ce samedi est UNE HONTE, UN SCANDALE, pour une communauté qui dit avoir pour objectif de le relever le niveau dramatiquement bas de l'enseignement.En outre, les experts qui interviennent aux cours de cette journée, qui sont-ils? Quelle est leur autorité scientifique? Leur honnêteté intellectuel? Dans ce genre d'organisation les "dirigeants" des groupes peuvent très bien orienter les avis dans les sens de leurs idées : je l'ai vécu plusieurs fois dans des réunions d'associations de parents qui devaient se positionner sur le Pacte".C'est très simple : il suffit de refuser de donner la parole une deuxième fois lorsqu'on a constaté que lors d'une première fois l'opinion était opposée au pacte ou de répondre n'importe quoi à une personne qui pose une question sensée mais opposée aux idées défendues., Cette attitude a été adoptée de nombreuses fois au cours des réunions avec la ministre et particulièrement avec ceux qui ne connaissaient rien à l'école: Delcor, Demotte, Marcourt .Cette journée est une MASCARADE REVOLTANTE POUR LES ENSEIGNANTS! La ministres est vraiment tombée bien BAS! Concernant l'autorité scientifique des soit-disant "chercheurs" universitaires, je voudrais signaler que selon la presse, l'UNIVERSITE DE LIEGE a fait une enquête qui a démontré que "les filières avaient tout faux", Ce n'est pas l'UNIVERSITE DE L'Université mais des "chercheurs" en pédagogie de l'ULIEGE qui ont fait"cette étude.Quel était le niveau de cette étude?JE me suis informée et j'ai constaté que les deux "chercheuses" en question étaient, à la base de institutrices qui avaient poursuivaient par un master en pédagogie. En fait, ces personnes ont court-circuité les 3 année de bac universitaires par 3 année de bac en HEP, instituteurs qui sont des études de niveau secondaire, je connais vu que j'y donné cours pendant deux ans et qu'actuellement, j'ai, en cours particuliers maths, deux élèves de 2° bac institutrices.Voilà ce que l'on appelle étude faite par l'université de Liège! Les autorités universitaires ne se sont pas portées garantes et la majorités des facultés n'accordent pas de valeurs aux "recherches" faites par la faculté de psycho-pédagogie!

  • Posté par Eric Lavenne, samedi 20 janvier 2018, 10:55

    Dommage ; que 150 citoyens vrais démocrates ,ainsi que des professeurs(en nombre(s)) n'aient pas été conviés dès le départ de cette saga qui actuellement "sombre" peu à peu dans l'obscurantisme et le brouillard "apparents"

  • Posté par stals jean, samedi 20 janvier 2018, 10:39

    Je lis dans l'article ci dessus: 150 professeurs et citoyens? Quels professeurs? Quels citoyens? Et à cette consultation citoyenne pourquoi n'a-t-on pas invité des étudiants en fin de secondaires quelque soit la filière ainsi que de jeunes universitaires qui pourraient bien avoir eux aussi des choses intéressantes à dire.

  • Posté par Parmentier Luc, samedi 20 janvier 2018, 10:31

    .Quelle est cette asbl de "démocratie participative " qui va guider cette réunion .....? Qui peut me donner l'info ? Parce que dans ce domaine , il y a parfois des asbl ou association de personnes...." surprernantes "....?

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs