Accueil Belgique Politique

Olivier Chastel au «Soir»: «Dire que les PME sont perdantes, c’est du délire»

Olivier Chastel tire un premier bilan économique de l’action gouvernementale et répond aux critiques de l’opposition et de l’UCM sur la réforme de l’impôt de sociétés, la mesure des 500 euros exonérés d’impôt et la qualité des emplois créés.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Socio-économique à la barre, toute. Le président du MR estime avoir le droit de pouvoir commencer à tirer le bilan économique du gouvernement Michel « à quelques encablures » des élections. Et de répondre par la même occasion aux critiques sur le fameux slogan « jobs, jobs, jobs », jugé trop flatteur par l’opposition, qui met en avant la précarité des emplois créés.

Dans ses vœux, Charles Michel écrit : « Le travail continue. Il reste plus de 400 jours d’action. Nous allons amplifier nos efforts. » Avec quelles priorités ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Bigdeli Faramarz, dimanche 21 janvier 2018, 11:51

    Les sujets abordés sont clairement expliqués avec détail et exemples. Les commentaires critiques que je lis sont vagues, sans sujet et ont un seul but “ s’opposer” sans raison. Quand on est contre, il faut préciser “pourquoi” mais quand on ne sait pas soi-même, c’est difficile. Il parait que faire de l’opposition même sans raison est à la mode.

  • Posté par Tanghe Michel, samedi 20 janvier 2018, 22:28

    La méthode Coué est importante en politique. Déjà que l'opium du citoyen est du blabla à longueur de média !...

  • Posté par Suzy Decour, samedi 20 janvier 2018, 17:34

    Bonne interview: questions judicieuses et réponses claires et engagées.

  • Posté par Serge Gabriel, samedi 20 janvier 2018, 12:54

    ni humaniste, ni chrétien, "N-VA n’a pas obtenu : elle n’a pas eu gain de cause sur la Catalogne," veuillez expliquer en quoi ceci justifie votre misérabilisme et justifie votre position ?

  • Posté par Bernard Dropsy, samedi 20 janvier 2018, 12:37

    Il est gravement atteint aussi celui-là, qu'il aille donc nuire à l'Europe et qu'il nous foute la paix !

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs