Accueil Monde Europe

Le chef du parlement propose la candidature de Puigdemont pour diriger la Catalogne

Les indépendantistes ont retrouvé le 21 décembre une majorité en sièges au parlement catalan et les deux principales formations séparatistes soutiennent la candidature de Carles Puigdemont.

Temps de lecture: 2 min

Le chef du parlement catalan, l’indépendantiste Roger Torrent, a proposé lundi la candidature de Carles Puigdemont, l’ancien président de la Catalogne destitué par Madrid, pour diriger la région aux velléités autonomistes. Cette proposition fera l’objet d’un débat suivi d’un vote au parlement régional à la fin du mois.

Les indépendantistes ont retrouvé le 21 décembre une majorité en sièges au parlement catalan et les deux principales formations séparatistes soutiennent la candidature de Carles Puigdemont.

Soutenue par les deux formations du camp séparatiste, la candidature de M. Puigdemont à l’investiture comme président de la Generalitat (chef du gouvernement catalan) s’avère toutefois problématique.

Exilé en Belgique depuis le 30 octobre, il devra être investi à distance, ce que les services juridiques du parlement ont déjà jugé contraire à la Constitution. Et s’il rentre en Espagne, où il est poursuivi pour «  rébellion, sédition et malversation de fonds » en lien avec la tentative de sécession du 27 octobre, il risque d’être arrêté.

Arrivé au Danemark

L’indépendantiste catalan Carles Puigdemont est arrivé lundi au Danemark pour un premier voyage hors de Belgique qui l’expose au risque d’être arrêté, alors même que le président du parlement à Barcelone doit décider s’il peut briguer la présidence de la Catalogne.

En exil volontaire en Belgique depuis le 30 octobre, le président catalan destitué par Madrid Carles Puigdemont a confirmé son arrivée à Copenhague sur son compte Twitter, en annonçant sa participation à un colloque sur la Catalogne et l’Europe à la mi-journée.

Le parquet espagnol a immédiatement annoncé avoir requis l’activation d’un mandat d’arrêt européen le visant afin de demander à l’autorité judiciaire danoise son arrestation.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Michiels Laurence, lundi 22 janvier 2018, 12:32

    Le cirque catalan continue... quels bouffons !

  • Posté par Miguel Roch, lundi 22 janvier 2018, 12:14

    Le parquet a demandé l'activation du MAE... MAIS il faut encore que le juge en charge du dossier (le juge Llamera) prenne sa décision et fasse suivre.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs