Accueil Société

Crise des migrants: il n’est pas question de criminaliser les hébergeurs, assure Olivier Chastel

Le président du MR a déclaré que «les citoyens qui hébergeraient une personne en situation illégale ne risquent absolument rien ».

Temps de lecture: 1 min

Le président du MR, Olivier Chastel, regrette la «désinformation» entretenue selon lui autour du projet de loi sur les visites domiciliaires. Le texte ne vise pas les citoyens qui hébergent les migrants du Parc Maximilien.

«Il n’est nullement question de criminaliser la solidarité, et les citoyens qui hébergent les migrants du Parc Maximilien ne sont pas concernés par ce projet», a-t-il assuré dans un communiqué. «Les citoyens qui hébergeraient une personne en situation illégale ne risquent absolument rien. Prétendre le contraire est un mensonge», a ajouté M. Chastel.

La Commission de l’Intérieur de la Chambre examinera demain le projet de loi qui autorise ces visites domiciliaires en vue d’arrêter un étranger en séjour illégal, à certaines conditions, à commencer par l’autorisation d’un juge d’instruction. Le dispositif s’appliquera à des migrants dont les demandes d’asile, de régularisation humanitaire ou médicale ont été rejetées, après la délivrance d’un ordre de quitter le territoire et l’épuisement de toutes les voies de recours.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Jules Vandeweyer, lundi 22 janvier 2018, 16:53

    Et, on apprend que les juges refusent, car "Ce projet de loi détruit l’indépendance du juge d’instruction, principe essentiel à toute société démocratique." Bravo et merci.

  • Posté par Jules Vandeweyer, lundi 22 janvier 2018, 16:42

    MR Chastel dira ce qu'il voudra, ceci ressemble furieusement à des rafles. Et je mets mon petit doigt à couper que la délation ira bon train pour localiser les migrants. Tout cela, sous la conduite de Jambon et Franquen (membres d'un parti qui se comporte de plus en plus comme un parti d'extrême droite ) me fait penser à des moments sombres de l'Histoire. Le MR étant à la manoeuvre, il joue sa réputation. D'où les déclarations de ce président d'un parti qui ne peut aucunement garantir ses propos.

  • Posté par ¨Patrick JM Gillard, lundi 22 janvier 2018, 16:04

    "Il n’est nullement question de criminaliser la solidarité, et les citoyens qui hébergent les migrants du Parc Maximilien": mort de rire, il ne manquerait plus que cela, alors que ces citoyens s'engagent (financièrement et autre…) à la place d'un Etat COMPLETEMENT DEFAILLANT en matière d'accueil. C'est grâce à ces citoyens et à quelques associations, et à EUX SEULS, qu'un Calais Bis ne se développe pas à Bruxelles. Car en matière d’information et d’accueil aux migrants, le gouvernement n’est nulle part et n’a aucunement pris ses responsabilités. Son seul rôle : faire vibrer les cordes du populisme (pour ne pas dire plus) avant les élections afin de faire le plein des amateurs de bottes (nb : le silence des pantoufles est tout aussi dangereux que le bruit des bottes).

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko