Accueil Société Régions Liège

Quand le wallon devient branché

Une Verviétoise a eu l’idée originale de créer des badges et magnets contemporains avec des expressions wallonnes bien connues. Résultat : ils s’arrachent comme des petits pains et remettent la langue wallonne au goût du jour.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 3 min

Le wallon, elle n’en parle pas un mot, ou presque. Comme bon nombre de gens, Claire Hennen utilise régulièrement des expressions – grosse biesse – ou des mots wallons – baraki, peket – dans ses conversations. Des mots qui font sourire, rappellent des souvenirs communs. En mai dernier, à l’occasion de ses 30 ans, la Verviétoise se confectionne un badge avec l’expression liégeoise « pus vî, pus sot » qui signifie littéralement « plus vieux, plus fou », et fait très vite le buzz auprès de ses amis. «  Je me suis dit que je pourrais, pourquoi pas ?, lancer une petite collection de magnets avec des expressions wallonnes, raconte-t-elle. J’ai

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs