Accueil Monde France

Louis Caprioli: «Les civils sont devenus les cibles. Le pire est à venir!»

Louis Caprioli, ex-DST, spécialiste du terrorisme analyse les attentats comme des faits de guerre. Il rejoint le chef de l’Etat François Hollande: le jihad a déclaré la guerre à la France

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Ancien sous-directeur chargé de la lutte contre le terrorisme à la Direction de la surveillance du territoire français (DST), Louis Caprioli est un spécialiste des réseaux terroristes. Il est désormais conseiller dans une entreprise de sécurité de sécurité Geos. Dès le lendemain des attentats de janvier contre Charlie Hebdo, il avait été très pessimiste: «La question, c’est qu’elle est la prochaine cible?» La réponse est tombée hier soir. Interview de Louis Caprioli.

Au-delà de l’horreur de ces attentats, qu’est-ce qui vous a frappé dans le mode opératoire?

C’était avant tout des kamikazes qui voulaient mourir en martyres. Ils étaient motivés – ils l’ont prouvé – et bien coordonnés avec deux grands objectifs: Le Stade de France et le Bataclan dans cette région des 10e et 11e arrondissements de Paris.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs