Accueil Médias

Le café serré de Thomas Gunzig n’a pas fait rire Jan Jambon (vidéo)

Le ministre de l’Intérieur était l’invité de La Première.

Temps de lecture: 1 min

Jan Jambon était l’invité de La Première, ce mercredi matin.

Juste avant de répondre aux questions de Thomas Gadisseux, le ministre de l’Intérieur a écouté le café serré de Thomas Gunzig. Une chronique qui ne l’a visiblement pas beaucoup fait rire...

Le café serré est à regarder sur le site de la RTBF.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Linard André, mercredi 24 janvier 2018, 22:35

    Ne mélangeons pas tout. En presse écrite, "le droit de réponse" est le droit pour une personne nommément citée de faire publier un texte en réponse dans une édition ultérieure. Et le "droit de réplique" est le droit d'une personne envers qui des accusations graves sont lancées, portant atteinte à son honneur, de faire pouvoir y réagir avant publication. Le bref article du Soir mentionne un fait évident à la vision de la vidéo: le texte de Thomas Gunzig n'a pas fait rire le ministre. Il n'en interprète pas la raison.

  • Posté par Monsieur Alain, mercredi 24 janvier 2018, 16:14

    Je ne crois pas !! Effectivement J.Jambon à une moue sévère mais : est-ce le reflet de sa désapprobation ou plus simplement l'expression non-verbale de sa concentration extrême pour ne pas perdre une miette du "café serré". T. Gunzig, dans ses "cafés serrés", a une plume et une syntaxe très sophistiquées où, même parfois pour un francophone, on voudrait repasser le texte au ralenti pour être sûr d'en saisir tous les sens (deux ou trois à la fois). Je voudrais vous y voir vous, brillant francophone, à réussir pareil exercice, en direct, dans la langue de Vondel ! N'aimer ni la NVA, ni sa politique ne doit vous obscurcir l'esprit au point de ne plus voir que ce votre cerveau vous commande de croire.

  • Posté par Grulois Stanislas, mercredi 24 janvier 2018, 21:45

    Tout à fait d'accord avec vous. Je ne cautionne absolument pas son parti (Et encore moins les dernières élucubrations de son président) mais vous avez fondamentalement raison.

  • Posté par Rebts Jean-Louis, mercredi 24 janvier 2018, 20:27

    En effet, en bon journaliste, vous auriez dû laisser le droit de réponse.... Qu'en as t'il pensé, devant cet énergumène qui manie fort bien la prose, nous réclamons le droit de réponse... C'est leur et notre droit...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Médias

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs