Accueil Monde Europe

Catalogne: Puigdemont voudrait «idéalement» rentrer, au risque d’être arrêté

Le nouveau président du parlement catalan, Roger Torrent, était à Bruxelles mercredi pour rencontrer le candidat à la présidence de la région catalane. Et surtout pour trouver une solution pour l’investiture prévue mardi ou mercredi prochain.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

Roger Torrent, le nouveau président du parlement catalan s’est rendu à Bruxelles mercredi pour rencontrer celui qui devrait succéder à lui-même à la tête de l’exécutif catalan : Carles Puigdemont. Les deux hommes avaient prévu de se retrouver vers 11 heures à la délégation catalane auprès de l’Union européenne située rue de la Loi près du rond-point Schuman. C’était sans compter avec le gouvernement espagnol qui exerce la tutelle directe sur la région depuis l’entrée en vigueur de l’article 155 ; et qui a fait fermer le bâtiment «  jusqu’à nouvel ordre  ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par dominique valkenborgh, mercredi 24 janvier 2018, 17:39

    et avec un hologramme, on y est ? on n'y est pas ? ...

Aussi en Europe

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs