Accueil Opinions Éditos

La peur, ce poison mortel

Paris est mis sous scellés, la France a peur, et avec elles, nombre d’Européens. Nous ne pouvons pas faire ce cadeau aux terroristes, il va falloir lutter contre la tentation du repli et la peur de l’autre.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 4 min

La France est pétrifiée. Les frontières sont surveillées, et les magasins, après avoir ouvert ce samedi matin, sont progressivement en train de clore leurs portes cet après-midi. Les salles de spectacle affichent aussi « fermé », pour cause de deuil national, mais aussi parce que la peur s’est installée au cœur d’une France qui se barricade, se mure, pour mieux se protéger. Il y a de quoi, évidemment. Les témoignages des survivants du Bataclan sont terrifiants, tant ils disent minute après minute, l’horreur de ces coups portés, un vendredi soir, à de joyeuses bandes parisiennes, profitant de la vie. Les récits sont hallucinants : ceux qui ont survécu en se cachant sous des corps morts, les sauveteurs qui n’ont plus vu du sol du Bataclan qu’un parquet rouge, les blessés qui, couchés à même le sol, ont entendu littéralement leur « voisin de drame » rendre son dernier souffle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs