Accueil Économie Tech & médias

Comment l’Europe s’organise pour mieux protéger notre vie privée sur internet

Il reste 100 jours aux pays européens pour mettre en œuvre un règlement européen sur la protection des données. Les consommateurs seront bien plus protégés qu’auparavant.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

L’intervention de la Commission, ce mercredi, visait à prendre les États et les entreprises par la main dans l’espoir qu’ils accélèrent la cadence. Car dans moins de 100 jours, le règlement européen sur la protection des données (RGPD) entre en vigueur. Une enveloppe de 3,7 millions d’euros est par ailleurs disponible pour les aider dans cette transition. Si l’Allemagne et l’Autriche sont fin prêtes, l’Italie inquiète particulièrement, puisqu’elle n’est venue à aucune des treize réunions préparatoires à l’entrée en vigueur du texte.

Puisque c’est un règlement, la plupart des dispositions seront applicables automatiquement dès le 25 mai prochain. Mais les pays européens doivent tout de même introduire plusieurs changements législatifs, notamment pour doter leur organe de protection de la vie privée de nouveaux pouvoirs, comme celui d’imposer des amendes aux entreprises allant jusqu’à 4 % de leur chiffre d’affaires mondial. Mais quels sont les enjeux de ce texte ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Arnould Philippe, mardi 22 mai 2018, 20:03

    L'Europe n'a pas à protéger la vie privée mais le droit à la vie privée. Et les gens ont le droit d'organiser leur vie privée pour laquelle ils ont la responsabilité. S'ils cèdent des données personnelles pour en tirer un avantage, c'est leur choix. Caveat Emptor. La politique doit protéger les gens, pas vivre à leur place ou les infantiliser. La meilleure chose à faire pour les entreprises est d'ajouter une case à cocher dans les formulaires sur la cession des données que les gens cocheront s'ils veulent dégriser le bouton "suivant"

  • Posté par Huart Michel, samedi 27 janvier 2018, 11:45

    C'est avec ces directives discutées pendant de longues périodes, résultat d'un compromis accepté par tous les pays européens de l'UE, que nous pouvons nous réjouir de la construction de notre espace vital. Enfin nos données privées vont être protégées, les sociétés sans scrupules ne pourront plus impunément en profiter à des fins financières.

  • Posté par Bernard Dropsy, jeudi 25 janvier 2018, 15:10

    L'Europe s'organise UNIQUEMENT pour piquer de l'argent partout, (désolé mais c'est la réalité) pour le reste nada, rien !

  • Posté par Michiels Laurence, jeudi 25 janvier 2018, 13:35

    Le but est louable mais cela va provoquer une accumulation de procédures coûteuses qui seront répercutées aux consommateurs. Vous devrez approuver la simple collecte de vos données personelles à tous vos fournisseurs, vos employeurs, ... Les amendes prévues sont minimes pour les grosses sociétés mais impayables pour les petites.

Aussi en Techno et médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs