Accueil Belgique

Fuite de l’examen oral de langues modernes: «Des élèves faibles ont soudain produit d’excellentes prestations»

Joëlle Milquet a choisi de ne pas annuler l’épreuve, une enseignante a réagi auprès du Soir pour signaler une décision injuste.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Joëlle Milquet (CDH), la ministre de l’Education, minimise l’impact de la nouvelle fuite de ce jeudi, qui concerne l’exam oral de langues modernes.

Lire aussi: Les questions de l’examen oral de langues modernes fuitent à leur tour

On fait valoir que la semaine d’examens se termine et qu’il s’agit, là, en l’espèce d’une épreuve orale – si les questions circulent, il n’existe pas de correctif, avec des réponses types. N’empêche: en découvrant le questionnaire, les élèves auront pu préparer leur laïus, ce qui biaise quelque peu l’épreuve.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs