Accueil Belgique Politique

La N-VA plaît aux électeurs francophones

L’institut Ipsos a testé pour nous la popularité des trois leaders de la N-VA auprès des électorats des différents partis francophones. Résultats ? Seul l’électorat vert est imperméable. Ailleurs, ça fuite…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

La N-VA par-ci, la N-VA par-là, le parti de Bart De Wever est partout. Pas étonnant qu’on le retrouve in fine dans les sondages, en haut de l’affiche, tant pour ce qui concerne les intentions de vote que les indices de popularité de ses principaux leaders. Cela ne nous étonnera pas non plus : la vague jaune et noire n’a que faire de la frontière linguistique et elle passe du nord au sud.

Artisan de notre baromètre saisonnier, l’institut Ipsos a repris les données de l’enquête publiée en décembre dernier (Le Soir du 8 décembre), en particulier celles ayant trait à la « popularité des personnalités politiques », et s’est livré à l’exercice suivant : où en sont exactement Theo Francken, Jan Jambon et Bart De Wever, respectivement secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, ministre de l’Intérieur et président de la N-VA ? En bonne place dans le classement général, où en sont-ils parmi les électeurs des différents partis ? Voici…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Serge Vandeput, samedi 17 février 2018, 12:00

    En Belgique fr la population en a aussi assez des partis traditionnels et ils se tournent vers les nouveaux partis en dernier espoir.

  • Posté par Isaac Cedric, vendredi 26 janvier 2018, 19:54

    Serait-il possible de fournir des pourcentages? Parce qu'un classement est toujours relatif, donc les positions des uns par rapport aux autres est-ce vraiment significatif?

  • Posté par Philippe Bernard, vendredi 26 janvier 2018, 19:25

    La montée irrésistible du populisme. Lorsque les cons deviennent les plus nombreux dans la masse, les guerres arrivent.

  • Posté par Philippe Bernard, vendredi 26 janvier 2018, 19:29

    Ouf ! Tout va bien pour le MR qui n'aura qu'à rajouter trois lettres à son sigle pour les prochaines élections: PDP. Mouvement Réformé Pour Devenir Populiste.

  • Posté par Petit Dominique, vendredi 26 janvier 2018, 15:59

    "On peut présumer et constater, d’autre part, qu’un électorat populaire ou/et protestataire (une part, sans doute, des électeurs PTB) lorgne les hommes « forts », n’hésitant pas à se prononcer en faveur du parti gauche-gauche tout en se tournant vers les représentants du parti droite-droite" . Vous dites "Sans doute des électeurs du PTB", pourquoi pas "Sans aucun doute" ! Est-ce du journalisme que d'interpréter de cette manière des sondages qui sont manipulés et qui n'ont aucunes valeurs scientifiques. Tout comme les politiciens, vous avez fait des études en sciences journalistiques, politiques. Avez-vous seulement un jour eu un cours de Probabilités/statistiques !

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs