Carrefour Belgique: 28 magasins fermés ce vendredi

© Heline Vanbeselaere
© Heline Vanbeselaere

Delphine Latawiec secrétaire nationale de la CNE en charge du secteur commerce était au micro de Bel RTL ce vendredi matin pour réagir au plan de restructuration Carrefour qui menace 1. 233 emplois en Belgique.

« 14 magasins sont fermés à cette heure-ci, principalement en Wallonie et à Bruxelles. À Bruxelles, tous les hypermarchés sont fermés. Le mouvement devrait s’intensifier dans les régions de Liège et de Namur », a-t-elle déclaré. Ce sont en fait 28 magasins qui n’ont pas ouvert leurs portes ce matin. Ces fermetures ont été décidées à la suite des assemblées de personnel.

Delphine Latawiec déplore un manque d’anticipation, à l’origine du cataclysme social dont les employés sont désormais victimes. « Cela fait plusieurs années qu’on tire la sonnette d’alarme. Ce sont des choses qu’on aurait pu voir venir depuis au moins 5 ans », explique-t-elle. « Personne n’a anticipé du côté de la direction et ce sont les travailleurs qui passent à la casse ».

Un paquet de 500 personnes qui devront quitter les supermarchés

Quant à l’avenir proche du personnel et la stratégie à adopter, la secrétaire nationale CNE est restée vague ce matin sur RTL. « Nous allons voir nos troupes et fixer les stratégies à adopter d’ici lundi », a-t-elle déclaré. « Notre objectif sera de limiter la perte. Il y a un pour l’instant un chiffre global, un paquet de personnes, à peu près 500 qui devront quitter les supermarchés à cause de la digitalisation et d’une organisation du travail différente ». « Il y aura des départs volontaires, des départs à la retraite anticipés (…) on peut envisager une réduction du temps de travail qui permettrait de partager les emplois. »

« On n’attend rien du politique »

Delphine Latawiec dit ne rien attendre de la part du gouvernement. « Ils ne feront rien », a-t-elle déclaré, en rappelant l’inaction du gouvernement après la dernière restructuration chez Delhaize.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20160331-G6VKJE 2016-03-31 07:30:31

    Commémorations: victimes, secouristes, policiers, politiques nous racontent leur journée du 22 mars

  2. Les attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles ont durablement marqué le pays, jusque dans ses procédures judiciaires.

    Comment les attentats du 22 mars ont changé la justice

  3. POLITICS NEUFCHATEAU LOCAL ELECTIONS FRAUD

    Dimitri Fourny inculpé: une catastrophe pour le CDH

  • 22 mars 2016: temps des victimes, temps judiciaire

    Le temps est un redoutable ennemi. Il affaiblit insidieusement mais inéluctablement la compassion due aux victimes des attentats du 22 mars 2016 mais permet aussi à la société belge de tourner lentement l’une des pages les plus sombres de son histoire. Les commémorations qui auront lieu aujourd’hui ont cette utilité magique : raviver la solidarité à l’égard des victimes et inviter notre société à ne pas tourner la page trop vite en oubliant ce que fut ce matin tragique du 22 mars.

    Trois ans pour...

    Lire la suite