Accueil Culture Mode

FashionLeaks: Pinault et Gucci, la haute couture de l’évasion fiscale

Des documents confidentiels montrent que le PDG du groupe de luxe Kering a validé un montage fiscal destiné à rémunérer le patron de sa filiale Gucci, Marco Bizzarri, via une société offshore au Luxembourg et une résidence fiscale en Suisse. C’est ce que révèlent des documents obtenus par nos confrères français de Mediapart et partagés avec le réseau European investigative Collaborations (EIC) auquel participe « Le Soir ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

Il est très rare de voir un patron du CAC 40 s’impliquer personnellement dans une opération d’évasion fiscale. C’est pourtant ce qu’a fait François-Henri Pinault, PDG et héritier de Kering (ex-Pinault Printemps Redoute) fondé par son père François. On l’imaginait concentré sur les enjeux stratégiques du groupe, désormais recentré sur la mode et le luxe (Yves Saint-Laurent, Puma, Bottega Venetta…) Mais lorsqu’il a fallu rémunérer grassement le patron de Gucci Marco Bizzarri, François-Henri Pinault n’a pas hésité pas à plonger les mains dans le cambouis pour diminuer au maximum l’ardoise fiscale.

Il faut dire que la septième fortune de France (19 milliards d’euros de patrimoine familial selon Challenges) n’aime pas l’impôt : il s’est exilé à Londres en 2014 avec une partie de son état-major pour échapper à la taxe à 75 % sur les très hauts revenus édictée par François Hollande – et échapper du même coup à l’ISF, l’impôt français sur la fortune.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Serge Gabriel, vendredi 26 janvier 2018, 21:59

    quelle élégance monsieur DEGENEFFE TONY, je vois que vous optez vous même pour l'uniforme de l'occupant !

  • Posté par DEGENEFFE TONY, vendredi 26 janvier 2018, 20:18

    Euh, ca c'est du journalisme ou c'est de la délation ? Les administrations fiscales sont soumises à des règles dont de pseudos "journalistes" s'affranchissent allègrement ! Autre époque, autres "collaborations" , le "Soir" à de l'expèrience en ce domaine ....

  • Posté par De Potter Claude, vendredi 26 janvier 2018, 18:54

    Que l"on "foute" tous ces mafieux en prison et BDS pour leurs marques.

Aussi en Mode

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs