Accueil Culture

Anouar Benmalek: «Le silence des autorités religieuses musulmanes est un acquiescement»

L’écrivain algérien revient sur la série d’attaques qui a frappé Paris ce vendredi soir. Il n’hésite pas à dénoncer la passivité des autorités religieuses musulmanes qui, selon lui, doivent condamner plus fermement le terrorisme.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

Anouar Benmalek est un écrivain algérien. Dans son dernier livre, Fils de Shéol (Calmann-Lévy), il parle de la Shoah qu’il met en parallèle avec le génocide des Héréros et des Namas dans le Sud-Ouest africain, une colonie allemande devenue aujourd’hui Namibie, génocide perpétré par les soldats allemands au début du XXe siècle. C’est dire son audace : un écrivain arabe qui se permet d’évoquer la Shoah, ce n’est pas courant.« La souffrance des Juifs et des Tziganes m’appartient parce que je suis membre de cette communauté imbécile et merveilleuse qu’est l’humanité, nous avait-il dit (Les Livres du Soir du 7 novembre). Et puis le conflit du Moyen Orient n’a rien à voir avec la Shoah. Lier les deux, c’est absurde et obscène. » Nous l’avons contacté samedi midi.

Votre première réaction ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

«Nope»: film ovni et ambitieux

Très attendu, le troisième long-métrage de l’inventif Jordan Peele sort ce mercredi dans nos salles. Horreur, science-fiction, western et commentaire socio-politique au programme. Petit décryptage…

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs