Migrants: une loge maçonnique écrit à ses parlementaires pour qu’ils s’opposent aux visites domiciliaires

Migrants: une loge maçonnique écrit à ses parlementaires pour qu’ils s’opposent aux visites domiciliaires
dr.

Une loge maçonnique bruxelloise influente, dépendant de l’obédience « Droit humain », a envoyé un courrier pour le moins inhabituel aux parlementaires fédéraux qui évoluent dans la mouvance, ainsi qu’à toutes les loges de l’obédience en Belgique. Ce courrier, reçu hier par les élus, est explicite : il les incite à ne pas voter le projet de loi du gouvernement fédéral autorisant les visites domiciliaires et visant les personnes en séjour illégal dans le pays. « Nous espérons que tu auras à cœur de t’opposer à ce texte dangereux et d’y sensibiliser les membres de ta formation politique », lit-on notamment dans cette missive, dont nous avons obtenu copie.

La loge maçonnique critique le projet de loi et « l’intimidation » à l’égard de celles et ceux qui accueillent les migrants : «  “Respecte l’étranger voyageur, aide-le, sa personne est sacrée pour toi”, nous apprend le précepte maçonnique. On pourrait gloser sur ce que ce projet porte de criminalisation de l’étranger en situation irrégulière. On pourrait aussi souligner tout ce qu’il porte d’intimidation, pour ne pas dire de punition, à l’encontre de ceux et celles qui font le choix de tendre la main à leurs frères et sœurs en humanité, de leur offrir le refuge temporaire de leur foyer, en leur ouvrant leurs portes. »

Inviolabilité du domicile

Mais c’est davantage sur le sort fait au principe d’inviolabilité du domicile que la loge s’inquiète : « Bien plus fondamentalement, c’est le principe même de la restriction et de la protection de l’inviolabilité du domicile qui nous paraît représenter une menace grave pour les droits et libertés individuelles qui nous sont chers et que notre Ordre a contribué à bâtir au travers de nombreux combats démocratiques. »

De mémoire de franc-maçon, la démarche est inhabituelle, même si, nous explique-t-on, on s’interroge, dans le milieu, sur la nécessité de communiquer davantage à l’avenir, et publiquement, dans une série de débats. Cette lettre n’est pas du goût de tous cependant, elle suscite des critiques au sein de la franc-maçonnerie. « Cela risque de renforcer le cliché d’une influence occulte de la loge, et de cliver les membres, qui ne se regroupent pas en raison de l’appartenance à un parti, mais autour de valeurs », confie un membre.

Voilà, en tout cas, qui contribue à mettre la pression sur la majorité fédérale, cela dans un dossier, on le sait, très controversé.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Lois et règlements|Franc-maçonnerie|La Loge (62140, Pas-de-Calais)
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le patrimoine financier des Belges se montait au 31 décembre à 1.317,4 milliards d’euros, soit 22,4 milliards de moins qu’un an auparavant.

    Le patrimoine financier des Belges diminue pour la première fois en 10 ans

  2. BXL

    Le bulletin des ministres bruxellois: discrète satis’ pour le gouvernement Vervoort

  3. 13 - Groekie - PXL Tech

    Notre assiette est promise à un avenir végétarien

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite