Accueil Belgique Politique

Visites domiciliaires: en quoi le courrier des francs-maçons met la pression sur la suédoise

Une loge maçonnique, sise à Bruxelles, écrit aux députés proches ou membres. Elle les implore de barrer le projet de loi gouvernemental sur les visites domiciliaires, jugé liberticide.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

M es très chers frères, mes très chères sœurs. » C’est par ces lignes que commence l’étonnant courrier qu’ont reçu plusieurs députés évoluant dans la sphère d’influence maçonnique. Expéditrice : la loge de l’obédience maçonnique Droit humain, deuxième en Belgique en nombre de membres, après le Grand Orient, sise à Bruxelles et relativement puissante, nous confie-t-on. L’appel à se mobiliser a d’ailleurs été envoyé, par ailleurs, à l’ensemble des loges constituant cette Obédience, soit plusieurs centaines d’unités en Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Bernard Dropsy, samedi 27 janvier 2018, 15:58

    Jean-Luc Tiquet . Faites ce que je dis, pas ce que je fais ? Huart Michel . Bien dit et absolument d'accord ?

  • Posté par JEAN LUC TIQUET, samedi 27 janvier 2018, 14:54

    Matthieu 25,35 : « J’étais étranger et vous m’avez accueilli » Il y a 2000 ans que les chrétiens essaient d'appliquer cette parole du Christ et d'autres déjà reprises dans l'ancien testament Jérémie 22, 3 : « Ainsi parle le Seigneur : « Défendez le droit et la justice, libérez le spolié du pouvoir de l’exploiteur, n’opprimez, pas, ne maltraitez, pas l’immigré, l’orphelin et la veuve, ne répandez pas de sang innocent en ce lieu ! » ». De même dans le livre du Lévitique 19, 34 où le peuple Juif est exhorté à accueillir l’immigrant : « Si un immigrant vient séjourner, avec vous dans votre pays, vous ne l’exploiterez pas, vous traiterez l’immigrant, en séjour parmi comme un autochtone du milieu de vous, tu l’aimeras comme toi-même ». Dans le livre du Deutéronome, au chapitre 10 du verset 17 au verset 18, nous lisons ceci : « Car c’est le Seigneur votre Dieu qui est le Dieu des dieux et le Seigneur des Seigneurs, le Dieu grand, puissant et redoutable, l’impartial et l’incorruptible, qui rend justice à l’orphelin et à la veuve, et qui aime l’émigré en lui donnant du pain et un manteau » Monsieur Miller réclame un préambule à la constitution "la loi civile prime sur toutes lois religieuses" Pas trop difficile quand la religion maçonnique dicte la loi ....... la loi civile ne prime plus dans ce cas, elle est imposée par une religion .... celle des fraternelles au parlement ......(belle démocratie !!) l'appartenance à la franc maçonnerie est plus importante que l'appartenance à tel ou tel parti il y a deux mille ans que les chrétiens ont le même discours, les maçons n'ont rien découvert en la matière ......

  • Posté par Huart Michel, samedi 27 janvier 2018, 12:09

    Serait-ce le début de la fin pour ce gouvernement de droite ? La franc-maçonnerie réagit aux débilités gouvernementales, il est temps, le MR qui se réjouit niaisement de résultats obtenus non par ses mesures. Mais par celles des gouvernements précédents qui commencent à porter leurs fruits. Avec un premier ministre qui le doigt dans le nombril, répète à qui veut l'entendre qu'ils sont les meilleurs, de quoi se demander de qui parle-t-il ?

  • Posté par Monsieur Alain, samedi 27 janvier 2018, 10:28

    S'il y a bien un endroit où on pratique, que dis-je (écris-je), où on cultive "l'entre-soi" c'est bien dans les loges. Je me demande même si ce n'est pas eux qui ont inventé le concept. Ah cette quête incessante des plus beaux, des plus malins, des plus riches, des "plus mieux que les autres" pour être reconnus par leurs pairs au sein de ces "cercles", maçonniques ou autres qui donnent tellement bien le sentiment d'appartenir à l'élite.

  • Posté par Hennaux Jean, samedi 27 janvier 2018, 9:00

    La question à se poser pour ces mandataires politiques est de connaître ce que leurs mandants, leurs électeurs leur demandent de voter et non pas ce que la loge leur recommande ou demande de faire. . . ne sont-ils plus des hommes libres?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs