Accueil Belgique Politique

Meunier et Bouchez: du bagout mais tout à prouver

Opaline Meunier et Georges-Louis Bouchez dévoilent les coulisses du feuilleton « Mons en mieux ». Ils l’assurent : « Il y avait accord à 100 %. Le refus CDH est inexplicable ».

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 2 min

Ils sont volubiles, impétueux, sûrs d’eux. Rieurs, ironiques, prêts à dire leur fait. En retenue quand il le faut, rentre-dedans par nature, en tout cas pas sans répondant. Et (très) loin de la langue de bois de certains de leurs aînés…

On prédit à ces deux-là un duo qui fera long feu. On dit de l’une qu’elle est manipulée, de l’autre qu’il n’en fera qu’une bouchée lorsqu’il n’aura plus besoin d’elle. Et au CDH, les paris sont ouverts sur le moment de leur rupture. Le feu et le feu, ça ne pourrait qu’entraîner une explosion… En attendant, Opaline et Georges-Louis sont complices. Meunier et Bouchez semblent se faire confiance. Sans se ménager.

Un duo sans énormément d’expérience, mais sans complexe. Avec la volonté de faire de la politique autrement, quitte à passer pour des donneurs de leçons malgré leur jeune âge. Et qui assume ses choix. Au mépris de ceux qui n’en font pas autant. Eux qui ont déjà appris à prendre des coups, et à les rendre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Lambotte Serge, samedi 27 janvier 2018, 17:55

    Trop grande différence d'âge, cela ne durera pas.

  • Posté par Coco Barella, samedi 27 janvier 2018, 12:59

    On ne peut tout à la fois plaider pour le changement et la rupture avec les pratiques PS de corruption, détournement de biens sociaux et clientélisme, et faire alliance avec le CDH mouillé dans les affaires, la corruption et le clientélisme jusqu'au cou, qui se couchera en permanence pour rester au pouvoir sans légitimité électorale (laissons-les imploser en interne bon débarras, avant la déculottée électorale) sans parler du MR qui n'a pas moins de casseroles avec le Kazakhgate, ou son révisionnisme fiscal qui va couler les finances publiques dont les communes ont tant besoin ... Les Montois méritent enfin qu'on s'occupe de résoudre les problèmes créés par les mêmes qui se battent encore pour le pouvoir. Totale incohérence, les gens ne seront pas dupes le seul jour où on leur demandera leur avis, les forts en gueule sans projet autre que de faire la belle vie aux riches et de laisser crever les autres dans la misère, ne passeront pas, quelle que soit la couleur affichée ou le nouveau nom (rebranding oblige). Le vrai changement, ce sont des politiciens qui ne mentent pas sur leurs objectifs de carrière et expliquent clairement, dossier chiffré et budgété à l'appui, comment ils vont résoudre les problèmes et rendre au travail politique ses lettres de noblesse parce qu'on cesse de dézinguer la vie des gens et de faire des législations basées sur des clichés et des postures idéologiques sans avoir enquêté pour savoir quel est le vrai problème et sa source afin de déterminer comment le résoudre. Bref, quand les politiciens cesseront d'être corrompus par des pouvoirs économiques, et qu'ils se soucieront enfin de mener des politiques sérieusement étudiées et pas fantaisistes et basées uniquement sur le fait que ça rapporte en audimat et que ça génère un nombre de points d'écart avec le concurrent dans les sondages sur les intentions de vote. En fait, quand on ne sera plus obligé de lire ce genre d'interviews surréalistes de la jeune garde aux dents longues qui piétinent la vielle garde parce qu'elle est plus arriviste qu'elle, et surtout plus impatiente, encore à le détrôner, ce jour-là on aura vraiment gagné, nous citoyens. À bas les partis, les préaccords et les listes ! Démocratie directe : la proposition chiffrée, budgétisée et la timeline de son implémentation, sa cible, comment et à qui elle nuit potentiellement, quel problème elle résout potentiellement, et on vote tous, c'est ça l'égalité des droits et des voix. (Je ne doute pas que nombre de politiques antisociales, injustes et racistes, sexistes, discriminatoires, ne seront plus plébiscitées si on découvre que soi-même ou un membre de sa famille en sera victime avant qu'elle soit votée). C sont toujours les mêmes qui dégustent, quelles que soient les couleurs au pouvoir d'ailleurs alors ceux d'en bas en ont marre et vous le feront payer massivement maintenant #timesup !

  • Posté par Petitjean Marie-rose, samedi 27 janvier 2018, 10:31

    Politique autrement ? Ces deux-là ne représentent-ils pas la quintessence de la politique politicienne ?

  • Posté par Jules Vandeweyer, samedi 27 janvier 2018, 8:34

    "Je ferais peut-être plus semblant que la décision n’était pas prise ! (rires)" Lutgen était donc d'accord. Fin stratège... N'importe quoi pour se venger d'Elio Di Rupo. Vous avez dit faire de la politique autrement? Manœuvres et raccolage... ici font bon ménage! Quel cirque... "On va connaître une campagne très dure, très sale." C'est déjà bien visible au MR/CDH. L'électeur (montois en 2018 et CDH en 2019) mériterait mieux que ces 2 arrivistes!

  • Posté par FREDERIC PAEME, samedi 27 janvier 2018, 7:15

    Il va y avoir du sport à Mons ;)

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs