Accueil Belgique

Christine Defraigne (MR): «Je ne suis pas en rébellion contre mon parti, mais je demande qu’on reconsidère le texte sur les visites domiciliaires»

La cheffe de groupe MR au conseil communal de Liège, par ailleurs présidente du Sénat, explique pourquoi son groupe a voté la motion contre le projet de visites domiciliaires pour arrêter des migrants.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 4 min

Le conseil communal de Liège a voté, lundi soir, à l’unanimité une motion invitant le parlement fédéral à rejeter le projet de loi sur les « visites domiciliaires », qui permet d’entrer dans des habitations où sont potentiellement hébergés des migrants faisant l’objet d’un ordre de quitter le territoire. A l’unanimité, cela veut dire que le groupe MR, emmené par la présidente du Sénat Christine Defraigne, a également soutenu ce texte, alors que son parti est dans la majorité fédérale à l’origine du projet de loi… Neuf des onze élus libéraux étaient présents en séance et ont voté la motion, le député fédéral Gilles Foret avait, lui, quitté la salle (et un autre élu était à l’étranger).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Serge Vandeput, mardi 30 janvier 2018, 14:59

    Ok, je me suis trompé. Elles sont toutes les deux de Liège non?

  • Posté par Claeys Alain, mardi 30 janvier 2018, 15:49

    Oui, Tchantchès aussi !!! :-)

  • Posté par christian jacquet, mardi 30 janvier 2018, 13:42

    Serge Vandeput vous devez confondre avec quelqu'une d'autre , Madame Defraigne n'est pas ministre du "NUCLEAIRE" , alors s v p révisez vos informations avant de radoter , belle journée à vous , malgré tout !

  • Posté par christian jacquet, mardi 30 janvier 2018, 13:38

    Bravo Madame Defraigne , vous méritez votre Statut de Présidente du SENAT BELGE

  • Posté par Claeys Alain, mardi 30 janvier 2018, 13:18

    Serge Vandeput, Mme Defraigne ministre de l'énergie ? Dans quel gouvernement ???

Plus de commentaires

Aussi en Belgique

Info « Le Soir » Police: la prise en charge des victimes de violences intrafamiliales accuse encore trop de faiblesses

Une enquête de suivi menée par le Comité P démontre que la situation ne s’est pas suffisamment améliorée dans les commissariats au cours des 5 dernières années. Un manque de formation et de connaissance de la problématique reste à déplorer. Couplées à d’autres freins organisationnels, ces lacunes compliquent toujours le parcours des victimes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs