Accueil Société

Un procès sous haute surveillance pour rendre Abdeslam en bon état à la France

Des mesures de sécurité massives entoureront le procès de Salah Abdeslam. L’objectif est de contraindre toute velléité terroriste. Mais aussi de garantir la restitution à la France du détenu « prêté » le temps du procès.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Les mesures de sécurité prévues pour l’ouverture, lundi 5 février, du procès de Salah Abdeslam et de Soufien Ayari, poursuivis pour la fusillade de la rue du Dries à Forest le 15 mars 2016, mettront sous cloche le palais de Justice de Bruxelles durant les quatre jours d’audience réservées par la 90e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles à l’examen de cette affaire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs