Accueil Monde Europe

Turquie: la population rêve encore d’Europe, mais elle n’y croit plus

Les Turcs sont de plus en plus nombreux à souhaiter l’adhésion de leur pays à l’Union européenne, alors que cette dernière n’a jamais été si éloignée. Un paradoxe qui n’en est pas un. Décodage.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis Istanbul,

C’était il y a un peu plus de treize ans, le 19 décembre 2004. Recep Tayyip Erdogan, alors Premier ministre turc, rentrait de Bruxelles avec « une date, le 3 octobre [2005], Dieu merci ! » Ainsi harangua-t-il la foule, immense, qui fêtait l’ouverture prochaine des négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE. Son convoi mit deux heures à rejoindre le centre-ville, on lâcha des ballons, on tira un feu d’artifice. En plein jour. Ankara s’en souvient encore… avec un goût de pétard mouillé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs