Accueil Médias

La Silicon Valley, nouveau terrain de jeu du sport

Avis de tempête sur les droits de diffusion d’événements sportifs, courtisés par les Gafa. Inversement, les clubs et fédérations font la danse du ventre à Facebook et Amazon. De quoi bouleverser l’écosystème médiatique du sport.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

En général, quand les géants de la Silicon Valley mettent un doigt de pied dans un secteur, ils n‘y vont pas par quatre chemins. On l’a vu, par exemple, pour l’industrie musicale, ébranlée au point de provoquer des ruptures dans ses modèles de création, de production, de diffusion ou de consommation. Tout indique que la prochaine proie sera le sport, singulièrement le « sport à la télévision », dont les signes d’essoufflement se multiplient. Depuis deux ou trois ans, l’onde de choc numérique s’étend progressivement, avec, en ligne de mire, les sacro-saints droits de diffusion de compétitions sportives, chasse gardée des « pay-TV (les chaînes payantes, comme Canal +, Sky, BeTV…) ou d’opérateurs télécoms (comme BT, SFR, Proximus ou Voo). Les « Gafa » (acronyme de Google, Amazon, Facebook, Apple), mais aussi Twitter ou Netflix, sont à l’affût.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs