Accueil

«L’une des minorités les plus persécutées au monde»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Peuple musulman, les Rohingyas ont longtemps été désignés par les Nations unies comme« l’une des minorités les plus persécutées au monde ». A l’extérieur de la Birmanie, le conflit dans leur région de l’Arakan est pourtant resté ignoré, alors que la lutte contre la dictature militaire birmane mobilisait l’attention internationale. Les Rohingyas sont pourtant un cas unique : ils sont l’une des plus larges populations apatrides.

Ils vivaient autrefois dans l’ancien royaume de l’Arakan qui empiétait sur le Bangladesh actuel. La région a intégré le Raj britannique au XIXe siècle. Durant la Seconde Guerre mondiale, les Rohingyas ont soutenu les Anglais face aux Birmans. En 1948, l’Arakan a été rattaché à la Birmanie et les Rohingyas ont été considérés comme des citoyens de seconde zone.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs