Accueil Belgique Politique

L’heure des règlements de comptes chez Publifin

La démission du président Paul-Emile Mottard a jeté le trouble et délié les langues. La direction est poussée vers une sortie rapide. Le vice-président se voit contraint de faire un choix entre ses mandats.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

La démission forcée de Paul-Emile Mottard (PS), le président du conseil d’administration de Publifin, a jeté un peu plus de trouble sur un dossier qui n’en manquait déjà pas depuis plus d’un an.

Même si les critiques continuaient à pleuvoir, notamment dans le chef d’Ecolo, les administrateurs de l’intercommunale étaient au travail pour assurer le suivi des recommandations de la commission parlementaire d’enquête. Le rapport trimestriel envoyé la semaine dernière à Namur était jugé insuffisant. Mais Valérie De Bue (MR) elle-même, la ministre wallonne des Pouvoirs locaux, soulignait une forme de bonne volonté dans le chef des instances liégeoises.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Bernard Dropsy, lundi 5 février 2018, 14:59

    Wathelet Michel . Déposer plainte, ils n'oseraient pas, trop impliqués, ils ont peur que ça ne leur retombe dessus, ce qui ne manquerait pas d'arriver !

  • Posté par Wathelet Michel, lundi 5 février 2018, 7:33

    Le gouvernement n’en restera pas là. Nous voulons une enquête : qui tenait la plume. Nous déposerons plainte pour faux si nécessaire. » cela devrait déjà être fait.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs