Accueil Belgique

Jeunesse: préserver les liens, avec les moyens du bord

Le tissu associatif molenbeekois fait preuve de beaucoup d’imagination et de créativité pour empêcher les jeunes de partir en vrille. Une mission menée avec des bouts de ficelle.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

Dans une commune où près de 50 % de la population a moins de 30 ans, la jeunesse est fatalement une priorité. Si les statistiques disponibles permettent difficilement d’y évaluer l’ampleur du décrochage scolaire ou tout simplement social, rares sont ceux qui nieront l’existence de cette réalité dans la commune, notamment nourrie par un sentiment de fatalisme face à la discrimination et à des situations parentales fragiles. Pourtant, pour s’attaquer de front à cette problématique, les manques de moyens sont toujours aussi criants. Pour 17.000 jeunes environ, Molenbeek ne peut compter que sur quinze travailleurs de rue, selon Sarah Turine. «  Ils sont en plus en pleine phase de formation, car le métier de travailleur de rue a énormément évolué ces dernières années .

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs