En 2035, 30% des emplois pourraient être affectés par l’automatisation

Image d’illustration ©D.R.
Image d’illustration ©D.R.

Dans une quinzaine d’années, soit au milieu des années 30, environ 30 % des emplois seront exposés à un risque potentiellement élevé d’automatisation, estime PwC dans une étude réalisée sur 200.000 travailleurs et 29 pays, dont la Belgique, et publiée mardi.

3 vagues différentes

Le bureau de consultance a identifié trois vagues d’automatisation à venir. La première vague, celle des algorithmes, a déjà débuté et passe par «  une automatisation des analyses de données structurées et des tâches numériques simples, comme l’établissement de scores de crédit. » Cette vague d’innovation pourrait arriver à maturité au début des années 2020.

La vague dite d’augmentation est aussi entamée, mais elle parviendra probablement à maturité complète plus tard dans les années 2020. Elle est axée sur l’automatisation des tâches répétitives et des échanges d’informations, ainsi que sur les développements ultérieurs de drones aériens, de robots dans les entrepôts et de véhicules semi-autonomes.

Enfin, une troisième vague dite d’autonomie pourrait arriver à maturité au milieu des années 2030. Elle verra l’intelligence artificielle être de plus en plus capable d’analyser des données provenant de sources multiples, de prendre des décisions et d’entreprendre des actions physiques sans ou avec peu d’intervention humaine. « Durant cette phase, les véhicules entièrement autonomes sans conducteur pourraient, par exemple, se déployer à grande échelle dans tous les secteurs de l’économie », note PwC.

Pour la Belgique, 4 % des emplois pourraient potentiellement être automatisés lors de la première vague, 18 % lors de la deuxième vague et 30 % lors de la troisième.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20171010-3HCC2E_high

    Le «Salvator Mundi», victime de la «course à l’armement artistique»?

  2. Le service d’aide aux victimes, gratuit, est accessible aux jurés d’assises, qui y sont orientés à leur demande.

    Assassinat de Valentin: «la perte de l’innocence» face à l’horreur

  3. 494162 (2)

    Svetlana Aleksievitch, autrice de «Tchernobyl»: «La série a le mérite d’avoir réveillé la conscience environnementale»

Chroniques
  • Communisme et fascisme, même combat, même bilan?

    Que les mouvements de gauche extrême (Mélenchon, Podemos, PTB…) inquiètent certains, c’est logique : leurs programmes proposent une taxation des plus hauts revenus, la sortie des traités internationaux, bref, un virage à gauche toute d’une politique dans les pays européens qui, même avec des gouvernements socialistes, est majoritairement libérale depuis très longtemps. Une politique qui a lentement mais sûrement mis à mal les services publics, renforcé les grandes fortunes, favorisé les entreprises multinationales et creusé les disparités de revenus, en érodant sans cesse la classe moyenne. Que ces programmes soient partiellement irréalistes, c’est une vérité qui frappe l’ensemble des programmes de campagne ; mais nul ne peut nier qu’ils mettent le doigt sur des injustices réelles (l’absence de taxation sérieuse des multinationales, les disparités sociales, la précarisation des plus faibles…).

    Le cordon sanitaire

    Il n’empêche, nombreux sont celles et ceux qui appellent à un boycott de ces partis...

    Lire la suite

  • Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

    Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

    Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump...

    Lire la suite