Accueil Économie Entreprises

Les syndicats appréhendent la vie «à l’allemande» de Brussels Airlines

Première rencontre entre les syndicats et le responsable d’Eurowings, le véritable patron de la compagnie aérienne belge. Il vient rassurer sur l’avenir de la compagnie en Belgique

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La « nouvelle vie » de Brussels Airlines débute, sans doute, ce mercredi matin. Thorsten Dirks, le CEO du Groupe Eurowings dans lequel la compagnie belge a été versée vient, en effet, d’expliquer son projet aux syndicats, puis au personnel. La volonté est de démontrer que la « B family » n’est pas en danger, pas plus que l’aéroport et la place de Bruxelles. Et que la volonté du groupe, confirmée par Lufthansa, vise bien au développement. Exercice qui ne pourra reposer entièrement sur une volonté de bonne foi, d’autant qu’il faudra, pour le patron du Groupe, démontrer quelle sera la différence avec le modèle actuel. Ou alors expliquer pourquoi il a fallu symboliquement décapiter la précédente direction.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Kavanagh Gabrielle, mercredi 7 février 2018, 16:56

    Elle pourrait s'exprimer en allemand, sa langue maternelle, qui est une de nos trois langues nationales, plutôt qu'en anglais.

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs