Deux Lasnoises lancent une communauté pour un tourisme de qualité

Les deux Lasnoises ont décidé de transformer leur passion pour les voyages en un site internet où elles réunissent les meilleures adresses.
Les deux Lasnoises ont décidé de transformer leur passion pour les voyages en un site internet où elles réunissent les meilleures adresses. - D.R.

Une maison sicilienne au cœur d’un vignoble, avec une vue imprenable sur la mer ; un hôtel en forme de hutte sur le bord de mer de la côte tanzanienne ; une maison d’hôte dans une vieille ferme française du XVIIIe siècle ; ou encore un hôtel de luxe pour le cocooning à Namur.

Tels sont les coups de cœur de deux Lasnoises qui ont décidé de transformer leur passion pour les voyages en un site internet où elles réunissent les meilleures adresses de chambres d’hôtes, de petits hôtels et de lieux de location répondant à un maximum de critère importants à leurs yeux comme la décoration, le charme, l’accueil, l’emplacement, le service, l’architecture, l’originalité ou encore le prix.

« Nous ne sommes pas une agence de voyages, prévient Sabine De Ridder, organisatrice d’événements, qui a lancé « My Rooms Selection » avec Mélany Prévinaire, qui travaille dans l’immobilier. On ne prend aucune commission sur les endroits renseignés. On a de la chance d’avoir toutes les deux un salaire qui paie nos factures. Nous souhaitons juste créer une communauté de personnes qui ont la même vision du tourisme et avec qui nous pouvons échanger gratuitement de bonnes adresses. »

Le tout est accessible grâce à un moteur de recherches qui explicite les lieux qui proposent des activités ludiques, sportives ou de bien-être, qui mettent à disposition des jeux pour les enfants, qui acceptent les animaux de compagnie, qui proposent le (petit-)déjeuner, ou qui disposent d’une piscine intérieure ou extérieure.

Echanges d’expérience

Les cent quarante premières références du site concernent des lieux que les deux amies ont découverts elles-mêmes. Mais depuis la création de leur site, elles reçoivent des adresses de connaissances, de personnes intéressées de faire savoir leur propre expérience, voire directement de propriétaires privés : « On aimerait évidemment pouvoir aller directement au Costa Rica ou au Brésil pour vérifier sur place, mais c’est évidemment impossible ! On va donc immédiatement surfer sur les sites internet des lieux concernés et mettre en relation les commentaires des personnes afin de dégager le vrai du faux. Avant de choisir de les mettre, ou non, sur notre site. Très rapidement, quarante nouvelles adresses vont ainsi apparaître. »

La Belgique est bien couverte et la France suivra, avec l’Italie et l’Espagne, puis le Nord de l’Europe. L’objectif est de pouvoir un jour proposer un service sur mesure : « Le coaching de voyage fera gagner du temps et de l’argent aux personnes intéressées. Enfin, un voyage unique et personnalisé rien que pour elles. On ne vendra pas un voyage, on aidera les gens à l’élaborer. »

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
La manière dont la politique budgétaire reste conçue globalement en Europe privilégie une rigidité qui n’a aucun sens
», dit Paul Magnette. A ses côtés, Olivier Chastel ne dément pas. © Pierre-Yves Thienpont.

    Le face-à-face: Olivier Chastel et Paul Magnette, pas d’accord, pas distants

  2. Manifestations étudiantes ce 21 mai à Alger comme tous les mardis depuis trois mois.

    Algérie: le chef de l’armée tente de mettre la contestation au pas

  3. Chaussée d’Ixelles à Bruxelles, piétons, vélos et bus cohabitent dans un espace semi-piétonnier. © Bruno Dalimonte.

    Les programmes à la loupe: mobilité, gros sous et belles promesses

Chroniques
  • Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

    Jusqu’à présent, le moment le plus captivant de la campagne électorale en Flandre a été l’interruption par des activistes climatiques d’un débat électoral entre Guy Verhofstadt, député européen libéral, et Geert Bourgeois, tête de la liste européenne de la N-VA et actuel ministre-président de la Flandre. Ils ont lancé des confettis et des tracts sur les deux hommes politiques, et se sont jetés par terre dès que les agents de la sécurité ont essayé de les écarter du plateau. Après le lancement par la rédaction d’une séquence sur un thème tout à fait différent, les activistes ont été écartés et remis dans les mains de la police. Le débat put reprendre, mais le suspense avait disparu.

    L’insipidité de la campagne électorale en Flandre a, selon moi, plusieurs causes : la proximité des élections précédentes, en octobre dernier, pour le niveau communal, qui à ce moment-là était le premier scrutin depuis plus de quatre ans ; ou encore,...

    Lire la suite

  • Le double combat européen d’Emmanuel Macron

    En politique européenne, vaut-il mieux avoir raison seul, ou avoir un peu moins raison mais en coalisant des forces autour de soi pour faire progresser ses idées ? C’est la question que nous avons posée au président Emmanuel Macron, que beaucoup – y compris ce journal – jugeaient s’être enfermé ces derniers temps dans des positions notoirement minoritaires. Elles ont conféré une image de perdante à la France, particulièrement face à l’Allemagne d’Angela Merkel, sa partenaire que l’on dit beaucoup plus irritée par le président français...

    Lire la suite