Procès Abdeslam: Sven Mary assure que l’unique tireur de la fusillade est Mohamed Belkaïd

Sven Mary, l’avocat de Salah Abdeslam ©Photo News
Sven Mary, l’avocat de Salah Abdeslam ©Photo News

Le procès de la fusillade rue du Dries s’est poursuivi ce jeudi, notamment avec la plaidoirie de Sven Mary. D’entrée de jeu, l’avocat de Salah Abdeslam a pointé du doigt un vice de procédure, invalidant selon lui les poursuites : Patrick De Coster, un juge néerlandophone, a rédigé un PV en français, ce qui n’est pas autorisé.

Sven Mary a également appelé à « juger M. Abdeslam comme s’il s’agissait de M. Dupont », estimant que la fusillade du 15 mars 2016 ne pouvait être qualifiée de «terroriste». « Cela n’avait pas pour objet d’intimider une population comme pour un attentat classique, il s’agissait ici juste de s’échapper », a plaidé l’avocat. Sven Mary assure de plus que l’unique tireur de la fusillade est Mohamed Belkaïd.

Silencieux lors du premier jour de son procès, Salah Abdeslam n’a pas souhaité être présent ce jeudi. Sven Mary a laissé entendre qu’il n’avait pas tenté de le convaincre de se présenter devant le tribunal.

Ce jeudi matin, ce sont les avocats des parties civiles et ceux du deuxième prévenu Sofien Ayari qui ont pris la parole. Ces derniers ont estimé que Salah Abdeslam et Sofien Ayar « ne voulaient pas faire un carnage effroyable », ni « le plus de victimes possible ». Ils ont également rappelé que Sofien Ayari était « jugé pour la fusillade », pas pour les attentats.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous