Accueil Belgique

Le parcours du combattant des questions d’examens

Avant d’atterrir sur le bureau des élèves, les épreuves du CEB, du CE1D et du CESS sont, en principe, soumises à la confidentialité à tous les étages. Explications.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 2 min

Avant d’atterrir – quand elles ne sont pas annulées – sur le bureau des élèves, les épreuves du CEB, du CE1D et du CESS suivent un véritable parcours du combattant. Explications.

Conception. La conception des épreuves débute jusqu’à 18 mois à l’avance dans des groupes de travail rassemblant des enseignants, des conseillers pédagogiques, des inspecteurs et des délégués de l’administration. On compte un groupe par épreuve, chaque membre signe un engagement de confidentialité.

Impression. Après rédaction et mise en page, les épreuves sont confiées à un imprimeur – choisi après appel d’offres – celui-ci est également tenu de signer un engagement de confidentialité. Impression et livraison ont été facturées à la Fédération Wallonie-Bruxelles pour 156.823,82 euros. Ce montant ne comprend évidemment pas les centaines d’heures consacrées par les membres des commissions à la rédaction des épreuves.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs