Accueil Monde

Turquie: le parti pro-kurde lutte pour sa survie

Le HDP se réunit dimanche en congrès à Ankara pour désigner un nouveau leader. Son coprésident, Selahattin Demirtas, est en prison depuis 15 mois. Comme des milliers de membres de ce parti qui incarnait autrefois l’étoile montante de la politique turque.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis Istanbul,

Signe des temps : alors qu’il organise dimanche son troisième congrès à Ankara, la capitale turque, et dénonce le boycott que lui impose la presse locale, le Parti démocratique des peuples (HDP) accorde ses interviews au compte-gouttes. « C’est paradoxal et contraire à nos habitudes mais nous n’avons pas le choix, concède un responsable du parti pro-kurde. Près de 26.000 de nos membres sont en prison, dont certains cadres pour des propos tenus dans la presse étrangère. Cela nous oblige à restreindre les prises de parole. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs