Accueil Belgique Politique

La N-VA met le cap sur Bruxelles et inquiète les francophones

Le parti veut profiter de l’« effet Francken » pour séduire les francophones. Ces derniers craignent le blocage des institutions.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Lors des multiples réceptions de vœux de ce début d’année, le sujet est arrivé plusieurs fois spontanément dans les conversations des ténors politiques bruxellois : et si la N-VA faisait un score à Bruxelles aux régionales ? Cette semaine, sur BX1, le chef de la régionale bruxelloise du MR, Didier Reynders, évoquait même explicitement une coalition possible avec les nationalistes à la Région.

Une chose est sûre : la N-VA est en ordre de marche pour faire campagne à Bruxelles. « Oui, nous serons présents à Bruxelles, nous indiquait Theo Francken, l’une des principales figures médiatiques du parti (qui ne se présente pas dans la capitale) lors des vœux du gouvernement fédéral. Nous n’avons pas encore formalisé la manière avec laquelle nous ferons campagne, mais il est clair que nos principales figures (Jan Jambon et moi) viendront à Bruxelles pour des meetings, afin d’aider les candidats bruxellois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Serge Gabriel, samedi 10 février 2018, 20:10

    Quand on sait le mépris que vouent les soldats de la N-VA, on se demande ce qu'ils comptent faire des 95% de non "puur vlamigen" qui vivent ici, les camps de réfugiés seront-ils utiles, la déportation en terre francophone sera-elle décente et humaine, les soudanais n'étaient-ils qu'expérience préliminaire ?

  • Posté par Serge Gabriel, samedi 10 février 2018, 18:08

    Et quelle solution propose la N-VA ? Vous n'imaginez quand même pas qu’Anvers est mieux géré que Bruxelles, la Flandre va mieux, car toutes les mesures prisent au fédéral l'avantage ce qui fait partie de la stratégie N-VA. Le sous financement récurrent de Bruxelles est scandaleux quand on sait que cette ville supporte un envahissement journalier de navetteurs, 219.000 flamands et 121.650 wallons, qui représentent ensemble 50% des emplois à Bruxelles et payent leurs impôts dans leur région, les fonctionnaires européens (35.000) ne payent pas d’impôts, l’OTAN et les ambassades non plus, mais bien sûr tous usent des services et facilités offerts par la ville, combien coute les embouteillages dus aux voitures de sociétés, au manque de transport public décent, aux manifestations régionales, nationales et européennes.

  • Posté par Philippe Rosen, samedi 10 février 2018, 15:15

    Plutot que de raler et hurler au loup, que font les partis traditionnels et autres pour repondre aux questions des citoyens? La NVA reponds aux inquietudes des Bruxellois, c'est une tres mauvaise reponse, mais une reponse. De l'autre cote de l'echiquier politique, il n'y a pas de reponse, rien. Il est plus que temps de se retrousser les manches et d'ecouter les Bruxellois. La NVA pretend le faire, et faute d'autre option, les "sans voix" voterons pour eux.

  • Posté par Dopchie Henri, samedi 10 février 2018, 13:58

    A force d'accueillir les musulmans, qui n'obéiront jamais qu'à la charia, que deviendra Bruxelles dans 30 ans ? Seule la NVA paraît capable de freiner cette évolution.

  • Posté par Louis Vercruysse, samedi 10 février 2018, 13:55

    apres les magouilles des p$ mr vld cdh le mr vas vendre bxl a la flandre les electeurs on crache dessus

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs