Accueil Économie Consommation

Digitalisées, les cartes de fidélité se glissent un peu plus dans votre vie privée

En magasins, la carte papier ou plastique se muent en applications pour smartphone. Celles-ci digitalisent au passage les bons et les promotions. Au prix de profilages inquiétants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Elles déforment et alourdissent le portefeuille, elles se dégradent au fil du temps et s’oublient à la maison bien souvent. Avouez-le : vos multiples cartes de fidélité en plastique – ou, pire, en papier – sont peu pratiques. Heureusement, elles devraient prochainement appartenir à votre passé d’homo consumericus. Elles sont, en effet, en train de se dématérialiser sous forme d’applications pour votre smartphone, terminal devenu « vital » et qui vous suit partout, de votre lever à votre coucher. Il existe deux grandes familles d’applis de ce genre : celles des principales chaînes de distribution uniquement valables pour les enseignes concernées (par exemple celle de Carrefour qui, depuis sa mise à jour de cette semaine, fait figure de première de classe) et celles qui collectent les cartes de différents commerces, petits et grands (comme les plateformes Joyn et myShopi).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs