La troisième édition de la Comic Con Brussels se déroule ce week-end à Tour & Taxis (vidéos)

© PhotoNews
© PhotoNews

Des dizaines de milliers de visiteurs sont attendus à la 3e édition de la Comic Con Brussels ce week-end sur le site de Tour &Taxis, de 10h à 19h samedi et de 10h à 17h dimanche. L’événement attire des milliers de fans de comics, de science fiction, de fantaisie ou encore de jeux vidéo. Sold out la première année avec 10.000 visiteurs, la Comic Con s’était étendue sur 3 halls de Tour & Taxis l’an passé pour accueillir 25.000 personnes. Elle s’agrandit encore cette année et occupera les 4 halls du site.

Parmi les invités, figurent pour Star Wars Anthony Daniels, qui a incarné le droïde C-3PO, et Jeremy Bulloch, qui a joué le chasseur de primes Boba Fett. Pour Game of thrones, Miltos Yerolemou, l’instructeur d’Ayra, fera face à Richard Brake, le roi de la nuit. John Rhys-Davies, le nain Gimili dans le Seigneur des anneaux, comptera parmi les invités les plus attendus avec Nichelle Nichols, le lieutenant Uhura du cast original de Star Trek, Pom Klementieff (Les gardiens de la galaxie), Jason David Frank (Power Rangers) et Dean Cain, le Superman de la série Lois & Clark. Il y aura également Stanislav Yanevski (Harry Potter), les dessinateurs Arthur Suydam et Stephen B. Scott ainsi que Bernard Minet (Club Dorothée), qui fera un concert samedi.

Les visiteurs pourront acheter des produits neufs et vintage sur les stands des exposants. Ils seront plus de 120 cette année. Des voitures de films ont été reproduites, comme la Delorean de «Retour vers le futur» et l’Ecto-1 de «SOS Fantômes». Un groupe qui recrée les droïdes de Stars Wars fera également des démonstrations. Une arène avec des pistolets lasers et une autre remplie de zombies au stand de Walking Dead seront ouvertes au public. Les visiteurs pourront encore essayer des sabres lasers et des drones. Un concours de cosplay récompensera le meilleur déguisement.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Quatre heures et cinq minutes
: c’est la durée du rapport que Joachim Coens (CD&V) et Georges-Louis Bouchez (MR) ont fait au roi Philippe mardi après-midi. © Belga.

    Négociations fédérales: ultime pression sur le PS pour se lancer avec la N-VA

  2. La connivence entre Trump et Netanyahou s’est affichée mardi à Washington.

    Proche-Orient: le plan «de paix» de Trump comble Netanyahou d’aise

  3. © Belga.

    Comment concrètement reconnaître Delphine? Nouveau désaccord…

La chronique
  • Chez les Britanniques, le départ d’Harry et Meghan anime plus que le Brexit

    Par Marc Roche

    Il y a en ce moment au 10 Downing Street un homme épanoui. Boris Johnson arbore l’air réjoui et apaisé de celui à qui Dame Fortune rend enfin belle et bonne justice après lui avoir fait si longtemps antichambre. Le Premier ministre irradie littéralement de plaisir. On le comprend. Lui qui a toujours abhorré la construction européenne se retrouve au centre de la fête du départ officiel de l’Union européenne prévu pour le 31 janvier.

    Mais quelle fête au juste ? A part une toute nouvelle pièce de monnaie de 50 pence commémorant l’événement, le largage des amarres passe inaperçu. La reprise de la course solitaire au grand large succédant à plus de quatre décennies d’arrimage au Vieux continent ne donne lieu à aucune célébration populaire. Ni feu d’artifice, ni street parties. Le début d’une ère nouvelle est marqué dans l’indifférence générale des sujets de Sa Majesté.

    Un...

    Lire la suite

  • Par Béatrice Delvaux Editorialiste en chef

    Delphine Boël reconnue par Albert II: ainsi soit-elle!

    Delphine Boël est la fille du roi Albert II. La belle affaire ! Il n’y avait plus que le roi pour le nier. Contre l’évidence – son comportement passé envers cette petite fille, sa propre connaissance des liens qui l’unissaient à elle – et contre toute sagesse. Mais surtout contre tout respect pour son enfant. Et c’est là toute la disgrâce de cette histoire.

    Aujourd’hui, Albert II déclare dans un communiqué qu’il veut mettre un terme « dans l’honneur et la dignité » à cette « ...

    Lire la suite