JO 2018: pas de médaille pour Bart Swings, 6e du 5000m de patinage de vitesse

@Belga
@Belga

Bart Swings a pris la 6e place sur 22, du 5.000 m de patinage de vitesse des Jeux Olympiques de Pyeongchang, dimanche sur l’ovale de Gangneung. Il s’était classé 4e à Sotchi lors des précédents Jeux. La victoire est revenue au grand favori Sven Kramer. Auteur d’un nouveau record olympique en 6:09.76, le Néerlandais a enlevé son 3e titre consécutif sur la distance après 2010 et 2014. Il avait pris l’argent en 2006. Il remporte son 4e titre olympique en carrière avec la poursuite par équipe en 2014. L’argent est revenu à la photo-finish au Canadien Ted-Jan Bloemen qui a devancé de 2/1000es de seconde (6:11.616) le Norvégien Sverre Lunde Pedersen (6:11.618). Le partenaire d’entraînement de Bart Swings s’est consolé avec la médaille de bronze.

Bart Swings patinait dans la 5e des 11 séries en compagnie du Sud-Coréen Lee Seung-Hoon, 29 ans, vice-champion olympique sur la distance en 2010 à Vancouver et champion olympique du 10.000m la même année.

A la veille de son 27e anniversaire, le Louvaniste a disputé une course régulière menant jusqu’à deux tours de la fin et a cédé dans les deux derniers tours. Il a signé le chrono de 6:14.57 à 42/100es du Sud-Coréen (6:14.15).

Il a réussi son 2e meilleur chrono de la saison derrière son nouveau record de Belgique (6:11.54) établi le 10 décembre dernier en altitude, lors de la 4e manche (div. B) de la Coupe du monde à Salt Lake City (Etats-Unis).

Bart Swings remontera sur la glace de Gangneung mardi à l’occasion du 1.500m et le samedi 24 février à l’occasion du mass-start.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les choix très différenciés des électeurs au nord et au sud du pays ne vont pas faciliter les choses.

    Elections 2019: trois constats qui vont compliquer le jeu

  2. 190526Elections

    Elections 2019 : tous les résultats à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre (carte interactive)

  3. ELECTIONS EVENING VLAAMS BELANG-GA3DN99OL.1

    Elections 2019: percée du Vlaams Belang, le retour des démons extrémistes

Chroniques
  • Le Pen et Macron peuvent remercier les «gilets jaunes»

    Eh bien voilà, le verdict est tombé. Du grand maelström des « gilets jaunes » n’émerge qu’un seul grand vainqueur, le Rassemblement National flanqué d’un petit vainqueur : le macronisme. Et tout le reste, à l’exception, comme partout, des écologistes, plonge. Jean-Luc Mélenchon, qui se voulait la locomotive de la révolte, est celui qui plonge le plus (il perd 14 points et près des deux tiers de son électorat en deux ans, du presque jamais vu !), alors qu’Emmanuel Macron, miraculeusement, bien que devancé de moins de 1 % ne régresse, en deux ans, que de 1,4 point.

    Le PS réussit l’exploit d’enregistrer un résultat légèrement moindre que celui dont on pensait qu’il était impossible de faire pire.

    Quant à LR (la droite conservatrice), malgré un important soutien médiatique, elle perd 11,5 points par rapport au score de François Fillon qui, déjà, à cause du « poids des affaires » qui l’éclaboussaient, avait été jugé calamiteux. Un désastre ! Elle s’était dotée, cette droite, d’un assez bon chef de file, François-...

    Lire la suite