Accueil Société

La peur, jusque dans les quartiers «calmes»: «On ne sort plus quand il fait noir»

Au Karreveld ou boulevard Mettewie, c’est le coin bourgeois de Molenbeek. Pourtant, l’angoisse est là aussi. Et pas question de s’aventurer dans « le bas » de la commune…

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 7 min

Un trapèze entre avenue et boulevards : Karreveld, Mettewie, Machtens. C’est (censé être) le quartier calme de Molenbeek, le coin bourgeois. «  Calme ? C’était le quartier calme ! Mais depuis cinq ans que j’y travaille, ça s’est dégradé.  » Manon, coiffeuse du salon Hair Styling, recadre d’entrée de jeu : «  Les vols, les agressions, ça s’est bien accentué. Demandez au libraire à côté, au pharmacien…  ». Le libraire (depuis 15 ans) près de La queue de vache, restaurant voisin, confirme : braqué trois fois, à l’arme blanche ou à feu, il «  se sent en insécurité, tout le temps  ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs