Accueil Monde Europe

Les données, la matière première du XXIe siècle

Les Etats-Unis et la Chine proposent deux modèles opposés pour répondre à la gestion du big data et de l’intelligence artificielle. Mais où se positionne l’Europe ? La lettre d’Europe d’Alicia Gonzalez.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Après que ses gros titres aient fait la une, la réunion annuelle du Forum économique mondial (WEF, selon son sigle en anglais) laisse certains sujets pour le débat et la réflexion. Il convient d’ailleurs de bien y prêter attention. La question soulevée par la chancelière Angela Merkel à propos de la fracture numérique et du modèle à choisir en Europe pour gérer les millions de données produites chaque jour par ses citoyens constitue un des principaux thèmes de cette année. « Les données sont la matière première du XXIe siècle. Savoir qui les possèdent déterminera si la démocratie, le modèle social participatif et la prospérité économique sont compatibles », avertissait-elle lors de son intervention devant les patrons mondiaux des entreprises.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs