Accueil Monde

Scandale Oxfam: les mesures anti-prédateur des ONG humanitaires

Les ONG imposent à leur personnel chartes et codes de conduite. Mais il faut que les équipes puissent révéler tout dérapage pour que ces textes soient utiles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Des soirées sexuelles avec de très jeunes prostituées organisées dans des résidences Oxfam en 2006 au Tchad puis en 2011 en Haïti : l’onde de choc de ce scandale fait mal, très mal même.

A Oxfam UK, d’abord, puisque c’est un de leurs chefs de mission, un Belge, Roland van Hauwermeiren, qui dans les deux cas organisait ces soirées. Cette institution britannique qui incarnait la générosité est donc en train de vaciller.

Mais les autres sections d’Oxfam sont aussi dans la tempête. En réalité, c’est tout le petit monde des organisations humanitaires qui est désormais suspecté. D’autant qu’on a appris que, après avoir démissionné d’Oxfam, Roland van Hauwermeiren avait travaillé de 2012 à 2014 pour Action contre la Faim au Bangladesh. Quels sont les garde-fous existant ? Et quelles autres mesures pourraient-elles être prises pour éviter que ce type de comportement abject se reproduise ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lucas Danièle, mardi 13 février 2018, 15:37

    Ceci est extrait du journal "The Gurdian": https://www.theguardian.com/commentisfree/picture/2018/feb/12/martin-rowson-oxfam-sexual-abuse-scandal-cartoon Très approprié!

Aussi en Monde

Guerre en Ukraine: la chasse à de nouvelles sanctions européennes contre la Russie est ouverte

La présidente de la Commission européenne a déjà éventé quelques pistes. Les jours à venir diront si l’unanimité des Vingt-Sept pourra être rassemblée autour de ce programme. La Russie, violemment critiquée à l’ONU après les annonces de mercredi, s’est défendue jeudi lors d’une réunion du Conseil de sécurité. Mais n’a convaincu personne.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs