Accueil Opinions Cartes blanches

Hicham Abdelgawad: «Les sciences des religions ne doivent plus rester silencieuses»

Un professeur de religion islamique nous livre son ressenti après les attentats de Paris. Il se demande pourquoi certains enseignements de l’islam participent davantage à la déconstruction qu’à la construction de jeunes adolescents. La faille, dit-il, réside notamment dans l’obscurantisme de certains discours qui ne sont pas mis en question.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

J e ne sais plus quoi faire  ». Voilà quelle a été l’une de mes premières réactions au lendemain des attentats. «  L’une de mes premières réactions  », dis-je, car les émotions et les sentiments se sont enchaînés à une vitesse à la mesure de l’effroi du moment, sans espoir d’en établir une chronologie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs