Accueil Économie

Infrastructures: comment Donald Trump promet l’argent des autres

Le président américain mise sur le privé pour retaper les routes, les ponts, les aéroports… Il mettra 200 milliards de dollars, qui devraient générer 7 à 8 fois plus d’investissements. Cela reste à prouver…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Le candidat Donald Trump avait promis de réparer les routes, les ponts, les aéroports… toutes ces infrastructures qui faisaient la fierté des États-Unis dans les années 60, mais qui ont subi des décennies de sous-investissements publics. Ce lundi, le président a esquissé un plan en apparence ambitieux – 1.500 à 1.700 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie – dont l’État fédéral n’apportera cependant qu’une faible part – 200 milliards de dollars – comptant sur un fort effet de levier censé mobiliser les finances des États fédérés et du secteur privé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lucas Danièle, mercredi 14 février 2018, 11:08

    'Pour attirer des « partenaires privés », il faut qu’ils tirent un bénéfice…' et c'est là que le bât blesse! Ce qui s'est passé en Angleterre, c'est que ces semi privatisations ont occasionné des coûts gigantesques dûs à l'inféodation des structures étatiques (NHS par exemple, ou l'enseignement) aux organismes privés supposés être là pour soulager les dépenses de l'Etat: hôpitaux obligé à faire appel à des agences dépendant du bailleur de fonds, d'où coûts majorés par les profits versés aux dits bailleurs, etc... C'est de cela et tout ça mis ensemble que viennent ces données catastrophiques de 40% d'accroissement des coûts.

  • Posté par Grulois Stanislas, mercredi 14 février 2018, 6:49

    Vous feriez confiance à un type qui a fait faillite avec son casino vous ?

Aussi en Économie

Quand la sécheresse menace la production laitière

La sécheresse qui frappe de plein fouet le pays affecte considérablement la production de lait, déjà ralentie par la hausse des coûts des intrants. Si certains consommateurs craignent une pénurie des produits laitiers, le phénomène pourrait surtout se répercuter sur les prix.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs