Accueil Belgique Politique

L’absentéisme lié à l’âge

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

L’administration wallonne est souvent montrée du doigt pour le fort taux d’absentéisme qui y est élevé : il était de 7,65 % en 2015 et de 8,4 % (en hausse donc) en 2016, derniers chiffres complets connus. Sur la même période, l’absentéisme de longue durée a également augmenté : de 2,81 à 2,91 % des agents, mais 90 % de ceux-ci ne reprendront jamais leur poste.

Le SPW, mauvais élève ? « Je refuse d’entrer dans une guerre des chiffres, répond Sylvie Marique. Les taux d’absentéisme ne sont jamais calculés de la même manière. »

La ministre Alda Greoli et la « patronne » de l’administration ne nient pas le phénomène et son importance. Mais elles insistent aussi sur des réalités wallonnes. Tout d’abord, un tiers des fonctionnaires wallons est classé au niveau D. Il s’agit donc d’ouvriers, d’éclusiers, bref des métiers à forte pénibilité, ce qui peut expliquer les absences.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs