Accueil Société

Limiter le réchauffement à 1,5ºC, une mission quasi-impossible

Peut-on limiter la hausse de la température de notre planète à 1,5ºC et comment y arriver ? Les experts du Giec préparent un nouveau rapport. Ils ne cachent pas que la tâche sera extrêmement ardue.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

En signant et ratifiant l’accord de Paris, les pays du monde entier (moins les Etats-Unis) se sont engagés à limiter l’élévation de la température moyenne « nettement en dessous de 2ºC » par rapport aux niveaux préindustriels. Mais ils ont aussi promis de « poursuivre l’action menée pour limiter l’élévation des températures à 1,5 ºC ». La référence à cette cible a été introduite sur l’insistance des petits Etats insulaires menacés par l’élévation du niveau des océans. Possible ? Comment y arriver ? Les Etats ont demandé aux experts du Giec (groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat) de préparer un rapport spécial sur les conséquences d’un réchauffement supérieur à 1,5 ºC et sur les scénarios permettant d’y arriver. En cours de rédaction, le rapport sera présenté en octobre 2018. Il inspirera largement les débats du prochain sommet mondial sur le climat, en décembre, à Katowice (Pologne).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Remi Baeyens, jeudi 15 février 2018, 11:42

    Il y a 2000 ans, les romains avaient interdit aux Menapiens d'utiliser les chevaux est les boeufs pour lutter contre la montée de la mer du Nord. Le Groenland était comme son nom l'indique était vert. La mesure a été efficace puisque Bruges s'est crée. Malheureusement, après la mer s'est retirée par la glaciation et le Zwin s'est ensablé. Les Vikings se sont retirés du Groenland qui s'est recouvert d'une couche de glace. Cela s'est prolongé jusqu'au Moyen âge avec la mini-glaciation. L'histoire se répète mais l'homme dans son arrogance imbécile veut absolument se montrer plus fort et malin que la nature, ce que le peuple paye très cher et qui se retournera contre lui.

  • Posté par Guy Bartet, jeudi 15 février 2018, 10:39

    Hum, si Ostende réensable ses plages avec du sable qu'elle va chercher au large de ces mêmes plages, elle va déstabiliser la côte et accélérer le désensablement. Ce sera encore pire que de ne rien faire.

  • Posté par Bachelart Bernard, jeudi 15 février 2018, 9:56

    Le GIEC n'est pas une institution scientifique mais bien un organe politique de l'ONU. Le CO2 n'est qu'un acteur mineur du climat car il n'est actif que pour deux fréquences d'infrarouge. De plus sont effet pour ces deux fréquences est saturé à au moins 95%. Enfin le CO2 est la nourriture essentielle des plantes et fait donc verdir la planète, comme cette vidéo de la NASA le démontre. https://www.youtube.com/watch?v=zOwHT8yS1XI

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs