Mohamed et Maria: les prénoms les plus courants à Bruxelles

Image d’illustration. ©Le Soir
Image d’illustration. ©Le Soir

Selon Statbel, l’office belge de statistique, qui a publié une mise à jour des prénoms de l’ensemble de la population belge, en 2017, Maria et Jean étaient les prénoms les plus fréquents.

L’office de statistique précise : Maria et Marie sont de loin les prénoms les plus répandus chez les femmes. Le top 5 est complété par Monique, Martine et Nathalie ; Jean, Marc, Patrick, Michel et Luc occupent le top 5 masculin belge.

Des différences apparaissent toutefois selon l’âge et le lieu de résidence. Mohamed est, par exemple, le prénom le plus courant (13.313) à Bruxelles, devant Jean (7.409) et Mohammed (4.731). Chez les femmes, ce sont Maria (11.166), Marie (8.848) et Fatima (6.036) qui composent le podium bruxellois.

Les détails dans notre infographie ci-dessous et recherchez vous-mêmes les prénoms.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Emmanuel Macron, à la sortie de la réunion de crise.

    Fusillade à Strasbourg: Macron contre l’opposition et la théorie du complot

  2. Plusieurs communes de Wallonie touchées par le plan de réduction des boîtes aux lettres rouges voulu par Bpost se mobilisent pour tenter de les sauvegarder.

    Suppression de boîtes aux lettres: les communes se rebiffent

  3. Le coach national est content de la montée en puissance de son équipe.

    Shane McLeod, coach des Red Lions: «Les Allemands ont peur de nous affronter»

Chroniques
  • Visa pour la Flandre: il faut que vous le sachiez…

    Il faut que vous le sachiez : le déséquilibre Nord-Sud en Belgique ne concerne pas que la croissance économique ou les situations budgétaires, il touche aussi au volume d’informations. Alors que le Belge francophone est calé dans son fauteuil après les JT devant une série, un film ou un match de foot, un certain public flamand est, lui, en immersion dans un bain d’interviews longues, d’analyses de haute tenue en lien avec l’actualité du jour. Et pas que flamande : de tout ce qui se passe en Belgique, même francophone et dans le monde.

    De 20 à 21h, chaque jour de la semaine, la Flandre peut se nourrir de Terzake suivi de De Afspraak. Le premier  talk-show est animé par un couple d’intervieweuses redoutées car coriaces et très au fait de leurs dossiers. Annelies Beck et Kathleen Cools sont ainsi autant louées qu’insultées sur les médias sociaux par des obsédés de l’opinion. D’un à trois thèmes...

    Lire la suite